•  

    « Skull & Bones, » le financement d’hitler par les banques américaines, et la « transe-formation. »

    Antony Sutton est l'auteur de 26 livres, donc beaucoup peuvent être achetés en ligne chez Amazone ou chez Barnes & Noble. La Liberty House Press, à 1-800-343-6180, a des copies de America’s Secret Establishment et Best Enemy Money Can Buy à vendre.

    L'entretien suivant avec M. Sutton remonte au 6 juillet 1999. Antony C. Sutton, âgé de 74 ans, a été persécuté mais n'a jamais été poursuivi pour ses recherches et les publications subséquentes de ses trouvailles. Sa carrière principale a été ébranlée par son dévouement à découvrir la vérité. En 1968, son livre Western Technology and Soviet Economic Développement a été publié par l'Institut Hoover de l'Université Stanford. Sutton y démontre comment la base industrielle et technologique de l'État Soviétique, qui était alors engagé dans le ravitaillement des vietnamiens du nord en armements et en provisions pour tuer et blesser des soldats américains, a été construite par les entreprises des États-Unis et principalement payée par les contribuables des États-Unis. À partir de leurs plus grandes aciéries et usines métallurgiques, jusqu’aux équipements de constructions d’automobiles, aux roulements à billes de précision et aux ordinateurs, la majorité des grandes entreprises industrielles soviétiques de base avaient été construites avec l'aide des Etats-Unis, ou son assistance technique.

    Le Professeur Richard Pipes, d'Harvard, disait dans son livre, Survival Is Not Enough : Soviet Realities and America’s Future (Simon & Schuster;1984) : « Dans son compte-rendu détaillé en trois volumes des Achats Soviétiques des Equipements et de la Technologie Occidentale. . . Antony Sutton arrive à des conclusions qui sont très inconfortables pour beaucoup d'hommes d'affaires et d'économistes. Pour cette raison, ses travaux ont tendance à être dénigrés comme « extrêmes » ou, le plus souvent, simplement ignorés. »

    Le compte-rendu était de trop et la carrière de Sutton comme membre très bien payé de l'establishment académique a été attaquée et il lui a été dit qu'il « ne survivrait pas ».

    Son travail l'a amené vers plus de questions que de réponses. « Pourquoi les États-Unis avaient-ils construit leur propre ennemi ? Pourquoi les États-Unis avaient-ils construit l'Union Soviétique, en même temps que nous transférions aussi la technologie vers l’Allemagne d’Hitler ? Pourquoi Washington avait-il besoin de dissimuler ces faits ? »

    Sutton, en suivant son instinct, a continué ses recherches pour préparer et écrire ses trois livres remarquables sur Wall Street : la FDR ; l'Ascension d’Hitler ; et La Révolution Bolchevique. Alors, quelqu'un a envoyé à Antony une liste des membres de Skull & Bones, et "une image lui a sauté au visage ». Et toute une image ! Une société secrète de plusieurs générations basée à l’étranger avec des racines dans toutes les directions remontant aux influences des « Illuminati » dans l’Allemagne de 1830.

    Pour l'histoire complète, lisez le livre de Sutton America’s Secret Establishment, imprimé depuis 14 ans et disponible à la Liberty House Press à 1-800-343-6180.

    Skull & Bones
    Voici, dans un récent entretien électronique, les propres réflexions et réponses d’Antony Sutton aux questions venant de moi-même et d’autres chercheurs.

    Une note avant l’entretien avec Antony Sutton : Se rappeler que tous mes papiers concernant tout ceci sont dans un entrepôt fortifié à 1000 miles d’ici et on ne peut pas y avoir accès et je n'ai même pas repensé à Skull & Bones depuis les 15 dernières années. Je n'avais aucune idée de l’intérêt que tout ceci pourrait susciter. Je sais que le livre est un bon vendeur régulier à partir des compte-rendus sur les royautés ; mais c’est tout. Pendant les 10 dernières années, j'ai été en réclusion complète pour travailler sur la technologie future… Je suis plus un ingénieur qu’historien. Les seuls visiteurs que j'ai eus ou rencontré, ont été des gens d'agences de publication qui arrivent à la porte sans être annoncés et se plaignent que je suis difficile à trouver. Apparemment, Big Brother a la capacité de trouver n'importe qui. Rien de bien mystérieux dans tout ceci, je déteste seulement la publicité et l'interaction sociale. . . . Vous verrez à partir d’un épisode de télévision hollandais que mes travaux dérangent toujours les
    « puissances à venir », ainsi ce ne sont que simples précautions raisonnables.

    KM - Pouvez-vous raconter l'histoire sur la manière dont vous avez connu le sujet de Skull & Bones ? Et comment vous vous êtes senti ?

    AS - Je ne savais rien de Skull & Bones jusqu'à ce que je reçoive une lettre au début des années 80 qui me demandait si j'aimerais voir une liste authentique des membres. Sans aucune véritable raison, j’ai répondu par l’affirmative. Il a été convenu de l’envoyer par Federal Express et je pouvais la conserver pendant 24 heures, puis, le colis devait être retourné au coffre-fort. C'était une sorte de « sac noir » fait par un membre d’une famille dégoûtée par leurs activités. Pour le bénéfice de tous les membres de Skull & Bones qui peuvent lire ceci et douter de la véracité de cette déclaration ; la liste de membres est en deux volumes, avec une reliure de cuir noire. Les membres vivants et les membres décédés sont dans des volumes séparés. Ce sont de très beaux livres. J'ai passé toute la nuit dans Kinko, à Santa Cruz, pour copier les volumes au complet, puis je les ai retournés dans les 24 heures. Je n'ai jamais divulgué aucune copie ni identifié ma source. J'ai calculé que chaque copie devait être codée pour permettre à Skull & Bones de retracer la fuite. Comment je me suis senti ? Je me suis senti à ce moment (comme je me sens toujours maintenant) que ces hommes éminents sont des juvéniles vraiment immatures dans le fond de leurs cœurs. La terrible réalité est que ces petits garçons ont été dominants par leur influence dans les affaires mondiales. Rien d’étonnant à ce que nous ayons tellement de guerres et de violences. Skull & Bones est le symbole de la violence terroriste, des pirates, des Divisions de la mort des SS pendant la Deuxième Guerre Mondiale, des étiquettes sur les bouteilles de poison et ainsi de suite. J'ai conservé la pile de feuilles de xerox pendant un bon bout de temps avant de les regarder, mais lorsque je les ai regardées, une image m’a sauté au visage, CECI était une partie significative du supposé establishment. Pas étonnant à ce qu’il y ait tellement de problèmes dans le monde !

    KM - Quel est le pourcentage des membres actifs ?

    AS - Je n'ai pas vérifié depuis 15 ans…..Çà semblait être environ le quart. Avec l'ascension de la dynastie Bush, çà augmentera un peu, en même temps qu’ils s’embarqueront dans le train des banques. La même chose s’est produite avec Harriman dans les années 40 et 50.

    KM – Quel est le nombre de membres actifs ?

    AS – Normalement, environ 600 vivants à n'importe quelle période. . . Récemment plus actifs.

    KM- Quel est votre idée sur l'horloge grand-père que chaque membre reçoit, paraît-il ?

    AS - Ils reçoivent réellement une horloge, ceci m’a été confirmé, et vous le verrez dans les photos dans America’s Secret Establishment. Ceci peut être symbolique, peut-être pour affirmer que leur organisation continuera éternellement.

    KM - Les Skull & Bones ont-ils perdu leur chiffon ?

    AS – Bien, regardez la collecte de fonds récente pour George Bush. Les républicains continuent à mettre de l'argent dans leurs poches. Je suggère que des membres, récemment, se sont mis derrière un des leurs et ont décidé de pousser George hors de la présidence et les démocrates ne peuvent rien faire parce que les Skull & Bones Démocrates ne permettront pas au Parti d’utiliser l'arme ultime, l'adhésion de George à une société secrète étrangère.

    KM - Que connaissez-vous au sujet de George « W » Bush ?

    AS - Il est de la troisième génération de Skull & Bones. Mon impression personnelle est qu'il n'a pas la puissance de son père ou les compétences de son grand-père, mais je pourrais très bien avoir tort. Il peut battre n'importe qui les mains baissées, SAUF VENTURA. Si les agents de Bush permettaient un débat face à face entre Bush et Ventura, Ventura gagnerait. Rappelez-vous que Ventura a avoué tous ses soi-disant « péchés ». Bush en a un placard plein prêt à exploser. Les gens commencent à s'ennuyer de toutes ces couvertures et cachotteries. L’année 2000 pourrait bien voir la fin de l’influence des Skull & Bones, ou bien la réalité que ces Skull & Bones sont réellement des gens puissants.

    KM - Le « nom » du groupe allemand est-il connu ?

    AS - Presque certainement Illuminati.

    KM – Certaines personnes disent qu'il y a d’autres « cellules ; Qu’en pensez-vous ?

    AS - Il y a beaucoup d’autres sociétés secrètes. J'ai seulement examiné celle des Skull & Bones. Malheureusement, aucun historien ne pourra conserver son travail s'il essaie d'explorer les conspirations....c’est un sujet tabou pour l'Association Historique Américaine. Tôt ou tard, des gens de l’extérieur se pencheront sur le sujet. J'ai longtemps pensé que Skull & Bones cadrait très bien dans la définition légale d'une conspiration et, ainsi, devait être enquêté officiellement. Oui, il doit certainement y avoir d'autres cellules. Aucune société secrète digne de nom ne va conserver ses actions internes écrites sur papier. Si le gigantesque appareil électronique de surveillance a pour but, la sécurité nationale ; alors, il devrait surveiller ces gens 24 heures par jour.

    KM – Que pensez-vous de Wolf’s Head ? Scroll & Key ? Et les autres sociétés supérieures à Yale ?
    AS – Wolf’s Head, Scroll & Key, semblent être de pâles imitations de Skull & Bones, mais ils ont un même objectif de construire délibérément la discrimination dans une société. J'ai écouté Jesse Ventura hier soir et il a fait remarquer que les intentions des Pères Fondateurs étaient que ces CITOYENS représentent le peuple. J’admets qu’un routier, un fermier, ou un enseignant ne puissent pas très bien représenter un groupe de professionnels ou une société secrète comme Skull & Bones. Toutes ces sociétés placent leurs propres membres en avant de la file et accordent leurs préférences à leurs propres membres, c’est la discrimination par excellence.

    KM – Avez-vous lu le livre de Cathy O'Brian, La Transe-Formation de l'Amérique ? Qu’en pensez-vous ?

    AS - Le livre ne contient pas une seule preuve physique irréfutable. Je pense que Cathy O'Brien CROIT QU'ELLE DIT LA VERITE. . . Mais rappelez-vous que Mark Phillips est un habile programmeur neurolinguistique. Un autre point qui me concerne vraiment à ce sujet....quelle est l’origine de toute cette histoire ? Elle provient de l'Intelligence entre la Chine Communiste et Mark Phillips qui avait une relation contractuelle avec ChiComs. Tout ceci pourrait très bien être une tentative pour déstabiliser les États-Unis. Aucun doute dans mon esprit que ces gigolos de Washington sont très compétents dans toutes ces pratiques bizarres, regardez seulement le Bohemian Grove, mais cela ne signifie pas que le livre soit une représentation très précise. Si le livre était très crédible, je pense que la police aurait effectué une descente dans le Bohemian Grove depuis longtemps.

    Ma meilleure supposition est que les Chinois ont eu connaissance des scandales de Washington et les ont amplifiés hors de proportion pour leurs propres bénéfices. Ceci n’est qu’une SUPPOSITION.... Je ne sais pas. Une chose qui m'intrigue énormément, c’est qu’avec tous ces scandales sexuels, comment les politiciens de Washington trouvent-ils le temps de faire ce qu’ils doivent faire comme élus ? Selon le livre, il semblerait que ce soit une occupation à plein temps pour le Sénateur Byrd et les autres.

    KM – Qu’est-ce que vos études des élites, des économiques, des secrets et de la technologie ont fait pour votre carrière ?

    AS – Tout dépend de ce que vous voulez dire par « carrière » ? Selon les normes conventionnelles, je suis un échec lamentable. J'ai été congédié de deux Universités majeures (UCLA et Stanford), refusé pour enseigner à l’Université de Californie de Los Angeles. Chaque fois que j'écris quelque chose, çà semble offenser quelqu’un de l'Establishment et ils me jettent dehors pour les loups. D'autre part, j'ai écrit 26 livres, publié quelques bulletins et ainsi de suite.... Mais, ce qui est le plus important, c’est que je n'ai jamais fait de compromis sur la vérité et je n’arrêterai pas. Dans des termes matériels....un échec sans espoir. Sur le plan de la découverte....je pense que j'ai réussi. Vous devez juger un homme par la qualité de ses ennemis. William Buckley m'a appelé « le brutal ». Glenn Campbell, l'ancien Directeur de l'Institution Hoover, à Stanford, m'a appelé « un problème ».

    KM - Croyez-vous qu'il puisse y avoir eu suppression de technologie ? A-t-elle été majeure ou mineure ?

    AS – Oui, il y a eu une suppression mais ce sera impossible d'éliminer le nouveau paradigme émergent.

    KM - La Réserve Fédérale, la Maison des Morgan, la Maison des Rothschild et les Skull & Bones, sont-ils tous reliés ensemble ?

    AS - La meilleure source pour tout ceci est mon propre livre CONSPIRATION DE LA RÉSERVE FÉDÉRALE, 1995 CPA, Boîte Postale 596, Boring OR 97007.

    KM – Concernant les influences de Skull & Bones sur John Dewey et Horace Mann ; existe-t-il de bonnes sources originales pour suivre cette histoire ?

    AS – Tout dépend de ce que vous voulez trouver. Vous pourriez explorer les travaux en 10 volumes de Dewey... Hégélianisme indigne, l'état est suprême, l'individu est simplement un pion qui doit être entraîné. C’est la base de notre
    « système d’éducation » ...ou vous pourriez aller explorer les membres de Skull & Bones qui ont amené ce système aux États-Unis. Cette perspective bien entraînée « d'esprit de saucisson » a complètement pénétré nos universités et c’est pourquoi nous avons un système de révision égal....nous sommes tous supposé penser de la même manière et trouver tous les mêmes réponses. Cette politique du politiquement correct est une autre étape vers le contrôle total de la pensée.

    AH - Certaines des politiques économiques d’Hitler ont-elles menacé les intérêts des banquiers internationaux, et, dans l’affirmative, ont-elles joué un rôle dans sa chute ?

    AS - Les politiques économiques d’Hitler étaient acceptées par les banquiers pendant toute la guerre....ITT, Chase, Texaco et les autres fonctionnaient dans la France occupée par les Nazis aussi tard qu’en 1945. En fait, Chase à Paris, essayait d'obtenir des comptes nazis aussi tard qu’en 1944. Lorsque nous sommes entrés en Allemagne, en mai 1945, je me rappelle avoir vu un magasin Woolworth bombardé dans Hambourg et j’ai pensé, « Qu’est-ce que Woolworth peut bien faire dans l’Allemagne nazie ? » Pendant que nous étions bombardés et pris pour cibles, c'était « les affaires comme d'habitude » pour la Grande Entreprise. Essayez les Alien Custodian Papers. Regardez mon livre LE MEILLEUR ENNEMI QUE L’ARGENT PEUT ACHETER, pour de plus amples informations. Les opérations bancaires de l'union sont très importantes. J'ai fait un documentaire pour la télévision nationale hollandaise, il y a quelques années. Il a franchi toutes les étapes du procédé de production jusqu’au Guide de la télévision hollandaise.... à la dernière minute, il a été retiré pour être remplacé par un autre film. Ce documentaire contenait des preuves irréfutables que les Bush avaient financé Hitler. Peut-être que mes amis hollandais pourront toujours le regarder, mais l'appareil a des tentacules jusqu’en Hollande.

    KM - Quelle est l'histoire qui devait être racontée sur le télévision hollandais ? Et quelle est l'histoire de cette censure ?

    AS – Une couple d'années passées, une compagnie de production de télévision hollandaise d'Amsterdam, sous contrat avec la télévision nationale hollandaise, est venue aux Etats-Unis pour faire un documentaire sur Skull & Bones. Ils sont allés au Temple Bones et à d’autres endroits et ont interrogé des gens sur la Côte Est. Sur la Côte Ouest, ils m’ont interviewé, ainsi qu’une autre personne. J'ai vu les extraits des bandes originales et c'était du bon travail professionnel. Ils avaient des documents reliant la famille Bush et d'autres membres Skull & Bones au financement d’Hitler par l’intermédiaire de la Banque Union de New York et sa banque hollandaise correspondante. Plus de documents que j'en ai dans WALL STREET ET L'ASCENSION D’HITLER. La première version a été, ultérieurement, améliorée dans un documentaire en deux parties et devait être présenté en mars dernier. Elle a été retirée à la dernière minute et n'a jamais été montrée.

    AH - Qui aurait financé Milosevic, et quel rôle la communauté bancaire internationale a-t-elle joué dans les Balkans ?

    AS - Je n’ai pas examiné celle-là. Bien sûr, la célèbre société Black Hand est localisée dans les Balkans. Regardez PREMIÈRE GUERRE MONDIALE.

    DG - Quelle est l'importance de vos travaux sur Skull & Bones ?

    AS - Le potentiel est extraordinaire. Si nos trouvailles dans ces sociétés secrètes sont réellement significatives, l'histoire entière des derniers deux siècles devra être réécrite. A ce point en 1999, le potentiel n'a pas été exploré par d’autres et je suis retourné vers mon point d’intérêt original, la technologie. Apparemment, certaines personnes accordent quelques mérites aux travaux. Ce n'est jamais fait publiquement. C'est une distribution faite « de bouche à oreille » mais les ventes se maintiennent solidement depuis 1986 jusqu’à aujourd’hui. Chaque mois je reçois un chèque pour les royalties, donc je sais à quel niveau se situent les ventes. Mais ma déclaration originale enthousiaste n'a pas été accomplie.

    KM - Que voyez-vous pour l'avenir ?

    AS - Le chaos, la confusion et finalement un combat entre les individus et l'État. Les individus sont les plus forts ; ils gagneront. L'état est une fiction sanctifiée par Hegel et ses partisans pour CONTROLER l'individu. Tôt ou tard, les gens se réveilleront. Premièrement, nous devrons nous débarrasser du piège de la droite et de la gauche, c’est un piège Hégélien pour diviser et contrôler. Le combat n'est pas entre la droite et la gauche ; c'est entre nous et eux. Le message commence à passer. America’s Secret Establishment s’est vendu pendant les 15 dernières années, peu mais de façon régulière. Aucune publicité. C’est un travail « de bouche à oreille ». Mais la croissance de l'intérêt est stupéfiante. De l'Afrique Noire, à la Russie (12 000 copies), de la droite, de la gauche....il coupe à travers toutes lignes ethniques, politiques et sociales....
    L’Esprit de Dieu est à l'intérieur de nous comme individus. Skull & Bones représente la mort. Skull & Bones n'a pas d'esprit de vie et prétend que l'État est « la marche de Dieu sur la terre ». La pensée de ces juvéniles immatures, mortels et destructeurs, a presque totalement infecté Washington. Que pouvons-nous faire ? Vous retrouver et, alors, aller au travail.....racontez à vos amis et faites suivre le message. La réponse est en vous.

    Antony Sutton, est l'auteur de 26 livres, dont beaucoup peuvent être achetés en ligne chez Amazon ou chez Barnes & Noble. La Liberty House Press à 1-800-343-6180 a des copies de America’s Secret Establishment et de Best Enemy Money Can Buy à vendre. Des éditeurs de New York. . . J’ai parlé à une revue de New York qui traite de cette histoire sur George 'W' Bush et pensait faire un article sur Skull & Bones. J'ai demandé s’il était possible de faire un article sur Antony Sutton ? Après avoir obtenu des réponses avec les phrases telles que :
    « Quelqu'un a déclaré qu’il est un John Bircher » et « Voici ce qu’un éditeur (qui doit absolument rester anonyme) a déclaré au sujet de Sutton »

    « Liberty House était/est une compagnie de publication de l’aile droite localisée à Billings, au Montana. Anthony Sutton était un chercheur à l’Institut Hoover de Stanford. Parmi beaucoup d’autres déclarations, le livre de Sutton accuse Skull & Bones de subventionner et d’encourager « les révolutions Marxistes et Gauchistes des années 60 » ....et en détournant l'attention en amenant les étudiants dans des groupes de désarmement et/ou de problèmes écologiques. Bien qu'il semble y avoir quelques vraies informations dans son livre, il se lit comme un texte classique de propagande de l'extrême-droite, remplie avec de l'hyperbole et des allégations non-vérifiées. »

    La réponse de Antony Sutton : Quel est le problème avec les éditeurs ? J'ai été congédié de l’Institut Hoover par les types de la CIA. ... Je suis définitivement une personna non-grata. Le directeur Glenn Campbell m'a effectivement menacé en disant : « Vous ne survivrez pas. »

    Une personne de l’extrême-droite ! Je n'ai jamais été membre de la Société Birch ou aucune autre société de cette sorte. J'aimerais bien que cet éditeur vienne me le dire en pleine face. Ils sont malades ! Prenez les commentaires précédents.... et demandez-lui d’apporter ses preuves. Quel est la définition légale de calomnie....çà doit être faux et malveillant. Ont-ils de l'argent ? Quand ça concerne seulement l’argent, je suis persuadé que les gens de New York n'ont même pas lu mon livre.... sinon ils sauraient que je vois l'approche de la droite comme un piège Hégélien.... quant au manque de preuve, je vais laisser les lecteurs faire leur opinion. Sur la seconde pensée, ils n'ont probablement jamais entendu parler de Hegel. Lorsque Lénine avait mentionné « les idiots utiles, » il devait sûrement avoir ces gens à l'esprit.

    19 mars 2000


    http://www.rense.com/politics6/SKULL.htm

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique