• Les Bilderberg propose de micropucer les Américains

     

    L’ordre du jour secret des Bilderberg propose de micropucer les Américains

    L’ordre du jour secret des Bilderberg propose de micropucer les Américains

    © Prison Planet, Alter Info

    L’élite souhaite micropucer les américains au nom de la lutte contre le terrorisme. Les Européens sont tous opposés à une attaque contre l’Iran. Les mondialistes craignent que la hausse des prix du pétrole soit trop rapide.

     

    Par Paul Joseph Watson
    Prison Planet

    Des sources présentes à la réunion des Bilderberg de 2008 ont révélé les détails des sujets discuté par l’élite à Chantilly en Virginie la semaine dernière et les sujets de discussion étaient de mauvais augure : un plan visant à micropucer les américains sous le prétexte de lutter contre les groupes terroristes qui seront identifiés comme des occidentaux aux cheveux blonds et aux yeux bleus.

    L’enquêteur vétéran sur les Bilderberg, Jim Tucker, s’appuie sur des sources qui assistent régulièrement aux réunions des Bilderberg à titre d’aides et d’assistants, mais qui ne sont pas membres des Bilderberg. Les informations que les sources ont fournies cette année sont effrayantes pour ceux qui ont suivi l’élaboration du plan visant à préparer l’opinion publique afin que l’implantation des micropuces soit perçue comme une commodité aussi simple que les cartes de crédit.

    « En matière de résistance au terrorisme, il a été question de la façon dont les organisations terroristes recrutent des personnes qui ne ressemblent pas à des terroristes – des garçons blonds aux yeux bleus – et qu’ils recherchent ce genre de personnes pour qu’elle deviennent les nouveaux poseurs de bombes, » a déclaré Tucker .

    Tel que nous l’avons déjà documenté, les recrues blondes aux yeux bleus d’Al-Qaida sont un sujet courant de discussion publicisé sur Fox News et dans d’autres cercles Néo-Con afin que dans le cadre de la lutte contre le terrorisme il soit dorénavant possible de cibler les dissidents, les manifestants et le peuple américain en général.

    De manière très Inquiétante, les sources de Tucker lui ont également dévoilé que les Bilderberg ont discuté du micropucage à grande échelle de l’homme, qui serait mis en place sous le prétexte de la lutte contre le terrorisme et qu’il serait le moyen par lequel le « bon gars » serait autorisé à circuler librement dans les aéroports et ce, aussi longtemps que la micropuce pourrait être lue et que les informations demeureraient stockées dans une base de données.

    Tucker a déclaré que cette idée a également été vendue en misant sur le fait que la micropuce permettrait au personnel d’un hôpital de traiter un patient lors d’une situation d’urgence, puisque la lecture des informations contenues dans la puce donnerait un accès instantané aux détails de son état de santé.

    Tucker a souligné que les Bilderberg ont parlé de l’implantation sous-cutanée des puces et pas seulement des puces RFID contenues dans les vêtements. La discussion s’est tenue dans une grande salle de conférence et ce sujet était à l’ordre du jour. Il ne s’agit pas d’une simple remarque à la légère au bar de l’hôtel.

    Un tel concept bizarre peut sembler incroyable pour certains, mais au cours des dix dernières années, il y a eu des dizaines d’exemples de gens qui ont accepté de se faire implanter des puces pour différentes raisons.

    En 2004, le Procureur général du Mexique ainsi que 160 membres de son personnel ont été implantés avec des puces de traçage afin de contrôler l’accès aux aires sécurisées de leur siège social.

    Le Baja Beach Club de Barcelone et d’autres boîtes de nuit à travers le monde offrent déjà des puces implantables à des clients qui souhaitent payer leurs consommations par un simple mouvement de la main et également pour avoir accès aux zones VIP du club.

    Cool d'etre un VIP ? non ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :