• Bilderberg et les democrates

     

    Le Groupe Bilderberg nomme le vice-président de Obama

    Les sommités du groupe de Bilderberg nomment le colistier d’Obama

    Le PDG de Fannie Mae, James A. Johnson, était
    également derrière le choix en 2004 d’Edwards après l’approbation de Bilderberg.

    Traduit par WAC/France de Paul Joseph Watson
    Prison Planet
    Vendredi 23 mai 2008

    Il a été annoncé que les sommités de Bilderberg et l’élitiste James A. Johnson sélectionneront le colistier du candidat démocrate Barack Obama pour l’élection de 2008 ; ils agiront ainsi potentiellement comme faiseurs de roi du futur président des Etats-Unis.

    Johnson avait également choisi John Edwards comme colistier de John Kerry en 2004 après qu’Edwards ait impressionné les membres du groupe Bilderberg, Henry Kissinger et David Rockefeller, avec un discours qu’il avait donné à la conférence du groupe en Italie cette année.

    Ces informations mettent à mal l’idée selon laquelle Bilderberg ne serait qu’un café du commerce où aucune décision ne serait prise. En réalité, ce groupe est en train de forger une partie des principales évolutions de l’arène domestique et géopolitique de nos jours, en particulier dans le contexte actuel des prix du pétrole qui continuent à monter vers l’objectif fixé par Bilderberg du baril à 200 $.

    Cela contredit également toute hypothèse qu’une présidence d’Obama apporterait un changement au statu quo selon lequel les Etats-Unis seraient dirigés par une élite non élue issue de multinationales et du complexe militaro-industriel. « L’ancien PDG de Fannie Mae, Jim Johnson, a été invité par le sénateur Barack Obama jeudi à commencer la recherche d’un candidat viable pour la vice-présidence, » écrit le Trans World News. « Johnson et Obama commencent la recherche top secrète alors qu’Obama se rapproche de l’investiture démocrate. Johnson a fait la même chose pour le candidat Kerry en 2004 et Walter Mondale en 1984. »

    Le compte-rendu liste Johnson comme un membre des « amis américains de Bilderberg », qui est une ramification du groupe de Bilderberg vers l’extérieur, et qui a accepté des donations de la fondation Ford afin de financer les rencontres du groupe Bilderberg dans des hôtels somptueux exclusivement réservés pendant 3 jours à des tarifs très onéreux. L’organisation est fondamentalement un comité de pilotage pour le groupe Bilderberg - un secrétariat aux avant-postes par lequel les conférences Bilderberg sont organisées.

    Johnson a également directement participé à des réunions du groupe Bilderberg et peut donc être classé comme une sommité du groupe. Il a assisté l’an dernier à la réunion d’Istanbul en Turquie.

    Johnson est aussi « vice-président de la banque privée Perseus LLC, un poste qu’il occupe depuis 2001. Il est également membre du directoire de Goldman Sachs, Gannett Company, inc., un groupe de médias, KB Home - une entreprise de construction de logements, Target Corporation, Temple-Inland, et le groupe UnitedHealth. »

    Comme on pouvait s’y attendre, il est aussi membre de la Commission Trilatérale, et du Comité aux affaires étrangères.

    Ce serait la deuxième élection présidentielle dans laquelle le groupe Bilderberg aura joué un rôle pour le choix du colistier du candidat démocrate.

    En 2004, il a été dit que le discours de John Edwards à la conférence de Bilderberg en Italie avait été un facteur clef de sa sélection comme numéro deux de John Kerry. Les participants de cette conférence de Bilderberg ont même violé les règles du groupe en applaudissant Edwards à la fin d’un discours qu’il a donné aux élitistes au sujet des politiques américaines.

    Malgré le fait qu’Edwards était en concurrence féroce avec environ une vingtaine d’autres sérieux candidats pour la place de numéro deux, l’approbation de son action par le groupe Bilderberg après son discours a retourné la situation. Johnson choisit lui-même Edwards à la faveur d’un changement de décision de dernière minute alors que Dick Gephardt avait une position assurée. Le New York Post avait même annoncé que Gephardt avait été choisi comme numéro deux et que des auto-collants étaient en train d’être installés sur les véhicules de campagne avant qu’Edwards ne soit nommé comme numéro 2.

    Kerry s’en est allé perdre les élections contre son confrère des Skull and Bones, George W. Bush, mais avec Obama ayant une avance de 8 points sur le candidat républicain John McCain, ce choix du colistier est d’autant plus important, sachant que le sélectionné a une chance de devenir président en 2012.

    Bilderberg a prouvé par le passé avoir la capacité de faiseurs de rois. Bill Clinton et Tony Blair ont assisté à des réunions de Bilderberg au début des années 90 avant de devenir respectivement président et premier ministre.

    Source: http://www.prisonplanet.com/articles/…
    Traduction: http://wearechangeparis.wordpress.com/…

     

     

    Hillary et Obama en rendez-vous secret chez les Bilderberg

    Les porte-parole de la campagne refusent de divulguer l’endroit de la rencontre, mais des reportages admettent que les candidats du parti Démocrate sont convoqués à « un événement dans le Nord de la Virginie »

    Par Paul Joseph Watson
    Prison Planet
    Vendredi le 6 juin 2008

    Selon certains reportages, Barack Obama et Hillary Clinton se sont retirés afin de tenir leur tant attendue rencontre privée dans un endroit très spécifique – non pas à la résidence officielle d’Hillary à Washington – mais plutôt dans le nord de la Virginie, qui justement sert de lieu à la réunion des Bilderberg de 2008.

     

    hillary obama
     

    Robert Gibbs, le porte-parole d’Obama, a déclaré aux médias que Obama et Clinton ont eu une rencontre privée hier soir, mais il a refusé de révéler où elle s’était tenue, excepté qu’elle n’a pas eu lieu à la maison des Clinton à Washington, comme cela avait été largement diffusé. Le directeur de campagne d’Hillary a également refusé de divulguer l’endroit de ce rendez-vous.

    « Des journalistes voyageant avec Obama ont senti que quelque chose se passait entre les deux [candidats] lorsqu’ils sont arrivés à l’aéroport international Dulles à la suite d’un événement dans le Nord de la Virginie et Obama n’était pas à bord de l’avion, » selon Associated Press.

    L’aéroport Dulles est à deux pas de l’hôtel Westfields Marriott à Chantilly où Henry Kissinger, David Rockfeller et le reste des mondialistes du groupe Bilderberg sont convoqués.

    Questionné également à savoir où se trouve le sénateur de l’Illinois, Gibbs a souri et s’est refusé à tout commentaire, ajoute le reportage.

    Quel est l’unique « événement » politique qui se déroule actuellement dans le nord de la Virginie? La réunion du groupe des Bilderberg bien entendu. Plutôt que de prendre l’option la plus facile de se rencontrer à la résidence des Clinton à Washington, Obama et Hillary se sont retirés afin d’honorer de leur présence les Bilderberg.

    Le site Internet néo-libéral Wonkette, qui avait ridiculisé « les théoriciens de la conspiration » pour avoir donné du pouvoir aux Bilderberg, semble adopter un ton un peu différent lorsqu’il fait le lien entre la rencontre d’Obama et d’Hillary et le groupe des Bilderberg.

    « Devinez qui a une conversation très privée (peut-être) romantique ce soir dans le nord de la Virginie, probablement à la réunion du Groupe des Bilderberg à Chantilly? Barack Obama et Hillary Clinton! Ils se sont réellement rencontrés et ils ont discuté en privé, jeudi soir. Vraiment, il semble qu’ils l’ont fait à cette horrifiante rencontre du groupe des Bilderberg qui se déroule actuellement et qui est tellement secrète que personne n’admettra y être allé et ce, même si tout le monde sait qu’il s’agit d’une personne qui va aux Bilderberg, » affirme le blog.

    Pour que les potentiels futurs président et vice-président des États-Unis assistent à une conférence que les « debunkers » [ceux qui discréditent] ont présentée comme un simple endroit où pouvaient discuter entre eux de vieux hommes blancs, laisse plutôt transparaître une fois de plus l’influence réelle des Bilderberg.

    Aucun média des États-Unis n’a fait le lien entre l’endroit de la rencontre du groupe des Bilderberg de cette année et de la décision d’Obama et d’Hillary de s’aventurer à Chantilly pour leur entretien confidentiel.

    Aucun média des États-unis n’a encore prononcé un mot sur les 125 personnes les plus influentes au monde qui se réunissent à huis clos pour discuter de l’avenir de la planète sur le sol des États-Unis et ce, alors qu’ils rencontrent le potentiel futur président des États-Unis.

    Hillary et Obama ont de profondes racines au sein du groupe des Bilderberg.

    Bill Clinton a assisté à la réunion de 1991 en Allemagne peu de temps avant de devenir président et il y a assisté de nouveau en 1999, lorsque la conférence s’est tenue à Sintra, au Portugal (en dépit du mensonge de Clinton voulant qu’il n’y ait pas assisté au cours des 15 dernières années).

    Hillary elle-même aurait possiblement assisté à la réunion de 2006 à Ottawa, au Canada.

    La participation d’Hillary et d’Obama à la réunion des Bilderberg de 2008, est un événement qui n’est pas couvert par la presse marchande et qui une fois de plus trahit la nature extrêmement secrète et la réputation d’influence que cette organisation maintient toujours 54 ans après sa création.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :