• Restaurer la démocratie

     

    Restaurer la démocratie



     

    Ces dernières années, la démocratie et les libertés n'ont cessé de se réduire dans les pays occidentaux, sous le double prétexte du terrorisme et de la délinquance. Il est désormais temps d'exiger de nos gouvernements la restauration de la démocratie.

     

     


    L'agonie de la démocratie

    La démocratie est actuellement agonisante, sous l'effet conjugué du terrorisme mais aussi du libéralisme.

    Le terrorisme a servi de prétexte à l'instauration de lois radicalement contraires aux droits de l'homme dans presque tous les pays occidentaux. US Patriot Act, loi C36, loi Perben, loi sur la sécurité intérieure, toutes ces lois ont en commun de légaliser l'espionnage de la vie privée et d'autoriser l'emprisonnement d'une personne sans jugement et pour une durée illimitée. Il s'y ajoute des moyens de contrôle toujours plus nombreux et sophistiqués de la vie privée (super-fichiers policiers, contrôle des mails et des communications téléphoniques, caméra de surveillance, etc).

    Par ailleurs, l 'excès de liberté accordé aux entreprises engendre l'appauvrissement de la population, la précarité généralisée, l'insécurité sociale, et l'exclusion d'un nombre toujours plus grand de personnes. Pour survivre, une partie de ces exclus est amenée à commettre des actes délictueux. Un "effet secondaire" du libéralisme est l'augmentation de la délinquance, à laquelle les états répondent par des lois de plus en plus répressives.


     

    Restaurer les libertés

    La première des choses à exiger est la suppression de l'ensemble des lois liberticides instaurées grâce aux attentats du 11 septembre, et plus globalement, à l'instrumentalisation de la peur et à l'espionnage de la vie privée. Pour garantir les libertés, les citoyens doivent également exiger la restauration de la justice.

    Voici les mesures que les citoyens et les contre-pouvoirs doivent exiger d'urgence:

    Abrogation de l'US Patriot Act aux Etats-Unis, de la loi C36 au Canada, de la loi Perben en France ainsi que la loi sur la sécurité intérieure adoptée par le gouvernement Jospin et renforcées par Nicolas Sarkozy.

    Ces lois sont censées s'appliquer aux activités terroristes, mais bientôt, par extension, les écologistes, les alter-mondialistes, ou les syndicalistes pourront être assimilés à des terroristes. Cette dérive a déjà commencé aux Etats-Unis, où l'administration Bush a menacé d'utilisé d'utiliser l'US Patriot Act contre le principal syndicat d'enseignants dont la grève paralysait les écoles, en classant ce syndicat comme "organisation terroriste".

    Au niveau de l'Union Européenne, annulation de "l'Euro Patriot Act" en préparation

    En France, abrogation des super-fichiers STIC, et de la loi Fontaine (LEN)

    Une justice équitable où les droits de la défense et de l'accusé sont respectés, ainsi que les droits et la dignité des victimes.

    Une justice qui est la même pour tous. Restaurer dans la pratique l'égalité devant la justice, ce qui implique une justice moins lente et financièrement accessible à tous.

    Respect des droits de l'homme et de la dignité humaine dans les prisons

    Arrêt de la répression routière et de la criminalisation du citoyen ordinaire

    Renoncement à utiliser la technologie pour assurer la traçabilité des individus comme on le fait avec le bétail. Renoncement à la biométrie, à la puce RFID, à la carte d'identité à puce. Et à plus long terme, interdiction des implants et des technologies de contrôle de la pensée.


     

    Réinventer la démocratie

    Du fait du dévoiement des hommes politiques au service d'intérêts particuliers et de l'absence de choix électoral réel, la démocratie a été détournée de son cours.

    Bien que les dirigeants politiques soient désignés par des élections, les gouvernements conduisent invariablement des politiques qui sont à l'opposé des aspirations des citoyens.

    Par exemple, d'après les sondages, la préservation de l'environnement est reconnue comme une priorité essentielle par la majorité des gens. Mais les gouvernements successifs n'ont cessé de sacrifier l'environnement aux intérêts économiques des entreprises.

    Par ailleurs, dans les pays dits "démocratiques", les élections n'ont lieu que tous les 4 ou 5 ans.
    Mais les citoyens n'ont aucun contrôle sur la politique gouvernementale entre deux élections. Nous sommes donc dans un régime de dictature élue et renouvelable. Surtout quand le gouvernement ne pratique pas l'écoute et la concertation, et ne prend pas des décisions conformes aux aspirations fondamentales des citoyens et à l'intérêt général.

    Enfin, une fois élus, les gouvernants ne respectent pas les engagements et les promesses (explicites ou implicites) qui les ont fait élire. En d'autres termes, ils ne respectent pas le contrat passé avec les électeurs.

    Il est donc devenu nécessaire de réinventer la démocratie.

    - Les élections doivent avoir lieu plus souvent.

    - Un contrat électoral doit être proposé aux électeurs avant les élections.
    Les candidats doivent présenter un programme clair et précis qui tienne lieu de contrat électoral. Si un gouvernement ne respecte pas son contrat une fois élu, il doit doit être destitué.
    Les élections et la démocratie ne retrouveront un sens que lorsque les électeurs sauront pour qui et pour quoi ils votent, au lieu de donner des chèques en blanc à des dirigeants corrompus qui se hâtent de servir des intérêts particuliers sitôt élus.

    - Si les conditions économiques, sociales, ou géopolitiques (par nature changeantes) nécessitent de prendre des mesures qui n'étaient pas prévues dans le contrat électoral, le gouvernement doit préalablement consulter les électeurs et obtenir leur approbation à propos des modifications du contrat. Si les modifications sont refusées, des élections doivent être organisées pour désigner un nouveau gouvernement.
      

    La démocratie de doit plus s'arrêter aux portes de l'entreprise


    Dès lors qu'une part majoritaire du temps de vie est passé à travailler dans une entreprise, la démocratie n'a de sens que si elle s'applique aussi à ce qui se passe dans les entreprises.

    Les salariés doivent donc participer aux décisions qui les concernent dans l'organisation du travail et dans la gestion de l'entreprise, y compris dans ses choix stratégiques. Au bout du compte, ce sont les salariés qui payent les conséquences des choix erronés. C'est donc normal qu'ils soient consultés à propos de ces choix, au lieu de les laisser à un patron de droit divin qui n'assume jamais la responsabilité de ses erreurs (en général, pendant que les salariés sont licenciés, le chef d'entreprise s'octroie une augmentation de salaire).


      

    Proclamer la séparation de l'état et de l'entreprise

    Dans le passé, les abus de pouvoir de l'Eglise catholique avaient conduit à proclamer la séparation de l'église et de l'état.

    Aujourd'hui, la mainmise des entreprises sur le pouvoir politique rend nécessaire de proclamer la séparation de l'entreprise et de l'état.

    La fonction d'élu politique doit être déclarée incompatible avec l'appartenance à la direction d'une entreprise. Un responsable politique ne doit pas être juge et partie. Un ministre ne doit pas être simultanément l'actionnaire, l'administrateur, ou le dirigeant d'une entreprise.

    De même, le lobbying doit être interdit et considéré pour ce qu'il est: une forme de corruption et de dévoiement de la démocratie (qui veut que le gouvernement soit au service de tous les citoyens de façon égale, sans privilégier un groupe de citoyens particuliers).

    Pour lutter contre le détournement de la démocratie par le lobbying et les réseaux occultes (think tanks, clubs de réflexion, etc), l'exercice d'un mandat électoral doit également être rendu incompatible avec l'appartenance à des organisations occultes ou des réseaux d'influence. Alors seulement les élus seront les "représentants du peuple" et non les représentants d'intérêts particuliers.

     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :