•  

    La face cachée du 11 Septembre

    A qui profite le crime?

    Dans les pays occidentaux et avec une étonnante synchronisation, les gouvernements (de gauche et de droite) se sont empressés de restreindre les libertés, en adoptant des mesures le plus souvent anti-constitutionnelles. Cette réduction des libertés est une étape indispensable pour briser les résistances à la mondialisation et contraindre les populations à accepter l'inacceptable en préparation: nouvel esclavage instauré par le libéralisme et la mondialisation, surveillance électronique constante des citoyens, implants sous-cutanés de localisation et d'identification. Et à plus long terme, modification génétique de l'homme, implants neuronaux pour le contrôle des esprits, instauration d'une dictature technologique...

    L'élection douteuse de George W. Bush était déjà un signal que les "Maitres du Monde" souhaitaient prendre un contrôle rapproché de la situation, afin d'accélérer la réalisation de leurs grands projets pour le 21è siècle.

    Nous savons désormais que ce plan est entré dans sa phase finale...

     

    Les invraisemblances de la version officielle

    De plus en plus d'éléments troublants et concordants vont dans le sens d'une remise en question de la thèse officielle et soulèvent la possibilité d'une immense et inquiétante manipulation.

    - projets de la mafia Bush pour envahir l'Irak avant même son arrivée à la Maison-Blanche

    - recherche d'un prétexte pour justifier cette invasion

    - liens entre Ben Laden et la CIA pendant l'occupation russe de l'Afghanistan

    - liens financiers entre les familles Bush et Ben Laden (notamment au sein du groupe Carlyle)

    - visite d'un agent de la CIA à Ben Laden hospitalisé à Dubai 2 mois avant les attentats

    - surveillance des réseaux islamistes délibérément mis en veilleuse pendant les mois précédent les attentats

    - avions de chasse empêchés d'intervenir pour intercepter les boeings détournés

    - nombreuses invraissemblances de la version officielle (impossibilité de retrouver intact le passeport de Mohamed Atta dans les décombres, impossibilité d'un impact d'avion contre le Pentagone...)

    - lois liberticides prêtes à etre adoptées seulement 6 jours après les attentats

    - absence d'enquête du FBI sur les attentats ( la police et le FBI ont été écartés de l'enquête qui a été confiée à l'armée et classée secret défense)

    - enterrement de l'enquête pour retrouver ceux qui étaient manifestement au courrant que les attentats allaient avoir lieu et qui avaient spéculé en bourse sur la chute des actions des compagnies aériennes et des assurances...

    - absence totale d'enquête sur l'effondrement de l'immeuble 7

    - l'effondrement des deux twins towers et de l'immeuble 7 présentent toutes les caractéristiques d'une démolition contrôlée par d'explosifs

    Voir le film "Les mystères du 11 septembre" (VO sous titrée)

    Voir le film "Loose Change" (VO sous titrée)

     

     

     

    Selon le journaliste Thierry Meyssan, auteur du livre "L'effroyable imposture", Ben Laden serait manipulé par la CIA, et aucun avion ne serait tombé sur le Pentagone à Washington. Une série d'éléments renforcent l'hypothèse d'une mise en scène, avec probablement un missile, mais sans avion. Les photos prises avant l'effondrement du bâtiment montrent un impact circulaire au niveau du rez-de-chaussée et du premier étage, sans aucune trace d'impact des ailes de l'avion comme sur le World Trade Center. Par ailleurs, compte-tenu du point d'impact, l'avion aurait du voler au ras du sol et laisser des traces sur la pelouse devant le Pentagone. Or la pelouse est intacte. On n'y voit même pas de débris de l'avion ou des réacteurs (ces images du Réseau Voltaire sont accessibles sur le site asile.org). Il est également étrange que dès le lendemain, des pelleteuses officiellement à la recherche de débris ont littéralement labouré la pelouse, enlevant toute trace de l'absence de traces. Enfin, plusieurs témoins dont des employés du Pentagone interviewés après l'explosion sur CNN et Fox News ont déclaré qu'ils n'avaient pas vu de Boeing, mais qu'ils avaient entendu le sifflement d'un missile.

     

     

    Livres

     


     

    "Ben Laden, la vérité interdite" de Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié

    Ce livre enquête sur les liens que les Etats Unis et la CIA ont entretenu pendant longtemps avec Ben Laden et les Islamistes, et sur les motivations pétrolières de la guerre en Afghanistan. 

    George W. Bush et plusieurs de ses conseillers ou ministres viennent de l'industrie du pétrole. Ils songeaient dès Juillet 2001 à une intervention militaire pour "stabiliser" l'Afghanistan et y faire passer un oléoduc, afin d'acheminer vers la côte pakistanaise les fabuleuses réserves de pétrole des anciennes républiques soviétiques du Khazakstan et du Turkmenistan.

    Les attentats du 11 Septembre ont fourni un prétexte idéal...

    Autres éléments troublants: l'administration Bush aurait demandé au FBI de ralentir les enquêtes sur les réseaux islamistes, provoquant même la démission du numéro 2 du FBI, John O'Neill (mort le 11 Septembre au World Trade Center, dont il était devenu le directeur de la sécurité, un poste obtenu grâce à l'intervention en sa faveur d'un membre de la CIA...)

    Enfin, selon une révélation faite par la presse (Le Figaro), un agent de la CIA aurait rencontré Ben Laden en Juillet 2001 à Dubaï, dans sa chambre d'une clinique américaine où il était traité pour des problèmes rénaux. Cette rencontre a eu lieu deux mois avant les attentats, et alors que Ben Laden était officiellement recherché par les Etats Unis pour de précédents attentats. On sait aussi que 2 jours après cette rencontre, l'agent de la CIA est rentré aux Etats-Unis, probablement pour faire son rapport à ses supérieurs.

     

    "La guerre des Bush" de Eric Laurent

    Une nouvelle guerre se prépare en Irak. George W. Bush invoque avec insistance la lutte "du bien contre le mal". Que cache ce discours? Une vérité troublante, immorale, des questions dérangeantes. Pourquoi l'actuel président américain et son père entretiennent-ils depuis plus de vingt ans des relations avec la famille Ben Laden? Pourquoi un puissant banquier saoudien, beau-frère d'Ousama Ben Laden, soupçonné d'avoir financé les réseaux d'Al Quaïda, a-t-il constamment aidé George W. Bush dans ses activités pétrolières, le sauvant même de la faillite? Comment expliquer l'acharnement du père, lorsqu'il était président, à armer, financer Saddam Hussein, provoquant peut-être l'invasion du Koweit? Puis, douze ans plus tard, l'acharnement du fils à vouloir détruire ce même Hussein?

    "La Guerre des Bush" plonge au coeur des secrets les plus inavouables et éclaire toutes ces zones d'ombre. Une fois le livre refermé, plus personne ne pourra jamais croire à la vérité officielle.

    Eric Laurent est Grand reporter au Figaro et spécialiste de politique internationale. Il est l'auteur de nombreux documents à succès dont "La guerre du Golfe" avec Pierre Salinger.

     

    "La face cachée du 11 Septembre" de Eric Laurent

    Ce nouveau livre d'Eric Laurent dévoile les mensonges et les silences officiels qui entourent encore la tragédie du 11 septembre. Un an d'enquête a conduit l'auteur notamment aux Etats-Unis, au Pakistan, à Dubaï, au Qatar, en Israël et jusqu'aux montagnes de Tora Bora, dernier refuge de Ben Laden en Afghanistan. Enquête minutieuse, parfois dangereuse, qui révèle la face cachée du 11 septembre. Pourquoi Ousama Bin Laden n'est-il toujours pas inculpé par les responsables américains pour les attentats du 11 septembre? Pourquoi la CIA qui surveille en permanence les marchés financiers n'a-t-elle pas détecté le plus grand délit d'initiés de l'histoire qui a précédé le 11 septembre? Quelle est la véritable identité des pirates de l'air? Quel est le rôle exact joué par les services secrets du Pakistan? Et que penser de l'Arabie Saoudite, de ce royaume dont trois princes ont connu une mort mystérieuse à la suite du 11 septembre? Les informations recueillies dans ce livre, les faits troublants, les contradictions et les manipulations avérées battent en brèche les vérités admises.

     

    "Le cartel Bush" de James Hatfield

    Il y a les biographies de George W. Bush écrites par les communicants de la Maison-Blanche ou les journalistes "amis". Et il y a Le Cartel Bush, la biographie non autorisée. Celle qui explore en détail l'entourage du président des États-Unis, ses affaires, ses retournements de veste, le financement de ses campagnes électorales, son addiction à la cocaïne… L'auteur, James Hatfield, fut menacé par deux proches conseillers du président devant témoins et retrouvé peu après, mort, dans un motel. La police assure qu'il s'est suicidé. Sa famille prétend qu'il a été assassiné.

    L'auteur, qui a réalisé un travail de fourmi, avait bénéficié dans son enquête de l'aide de Karl Rove (le secrétaire général de la Maison-Blanche) qui croyait aider à la rédaction d'une biographie de complaisance. L'ouvrage intitulé "Fortunate Son, G. W. Bush and the Making of an American President", fit immédiatement la Une des journaux, fut choisi comme best-seller par le New York Times et souleva une intense polémique.

    Il s'agit d'un document exhaustif sur l'homme, sa famille et son entourage, ses affaires et sa carrière politique, ses retournements de veste et le financement de ses campagnes électorales. Bien qu'il soit écrit sur un ton mesuré et s'attache à comprendre la personnalité de George W. Bush, il présente une vision terrifiante de la vie publique états-unienne. Pourtant de cet imposant travail, on ne retint qu'un passage secondaire, mais sensible: le candidat Bush avait été arrêté pour détention de cocaïne, en 1972. Or, selon les lois locales, ce délit aurait dû lui valoir une privation de droits civiques, il n'aurait donc pas dû avoir le droit de se présenter au gouvernorat du Texas et à la présidence des États-Unis.

    Ce sont en réalité bien d'autres détails qui provoquèrent la colère des Bush. Notamment, un passage relatif à la société Arbusto dont George W. fut le directeur. On y apprenait que, par l'entremise d'un homme de paille, cette société était la propriété d'un certain Salem Ben Laden, frère aîné d'Oussama.

    Karl Rove et Clay Johnson III (l'assistant personnel du président) intentèrent un procès en diffamation et obtinrent le retrait conservatoire du livre. En définitive, il fut autorisé à la vente, sans coupes, mais après le retrait de la préface originale.

    Ayant échoué dans leurs démarches, Rove et Johnson menacèrent devant témoin Hatfield de le liquider, lui et toute sa famille, s'il persistait à diffuser son ouvrage. Il fut retrouvé peu après, mort, dans un motel. La police assure qu'il s'est suicidé, tandis que sa famille prétend qu'il a été assassiné.

    Ce document exceptionnel a été traduit en français et publié en Suisse. Le Réseau Voltaire en assure la diffusion exclusive en France.

     

    DVD

     

    "Le monde selon Bush" de William Karel

    Ce documentaire de William Karel raconte les mille jours de la présidence de Bush, des attentats du 11 septembre au bourbier de la guerre en Irak. Il dresse un état des lieux de l'Amérique d'aujourd'hui et tente de comprendre comment un petit groupe d'hommes, sous l'influence des faucons néo-conservateurs, a pris le contrôle de la politique étrangère américaine.

    Le film dénonce la dynastie Bush au grand complet. On y découvre le grand-père de l'actuel Président, Prescott Bush, qui a fait fortune en faisant des affaires avec les nazis après l'arrivée au pouvoir de Hitler, avant de voir ses entreprises saisies pour collaboration avec l'ennemi. Les relations entre George Bush père et Saddam Hussein sont aussi largement évoquées.

    "Le monde selon Bush" est en grande partie basé sur une enquête menée par Eric Laurent, grand reporter spécialiste de politique étrangère au Figaro, dans son livre "
    Le Monde secret de Bush".

     

     

    Vidéos

     

    "Les mystères du 11 septembre" (VO sous titrée)

    Le documentaire "les mystères du 11 septembre" est une enquête appronfondie sur l'effondrement du World Trade Center. Les témoignages de nombreuses personnes, notamment des pompiers présents dans la tour, font état de forts bruits d'explosions qui ont précédé l'effondrement. Par ailleurs, l'étrange efffondrement de l'immeuble numéro 7 n'a fait l'objet d'aucune investigation du FBI. La seule explication officielle est celle donnée par le propriétaire de l'immeuble 7, et elle est complètement incohérente. Selon des spécialistes, ces effondrements ressemblent en tous points à des démolitions contrôlées par explosifs. Enfin, on apprend que d'étranges travaux avaient eu lieu au Word Trade Center une semaine avant les attentats, et que le directeur de la société de sécurité chargée du WTC n'était autre qu'un membre de la famille Bush...!

     

    "Loose Change" (VO sous titrée)

    Documentaire d'une heure, "Loose Change" réunit tous les éléments qui remettent en cause la version officielle à propos des attentats du World Trade Center, du Pentagone, ainsi que du crash du 4è avion. Accablant pour l'administration Bush!

     

    "Confronting the evidence" (VO sous titrée)

    Un autre documentaire distribué par Reopen911.org

     
     

     

    Liens


     Les pièces à convition sur ce qui s'est réellement passé au Pentagone, sur le site Asile.org et Pentagon strike (en Flash)

    Le Carlyle Group un document très complet de l'Ecole de Guerre Economique à propos d'une société d'armement aussi puissante que discrète, au coeur du lobby millitaro-industriel américain. Le Carlyle Group est l'un des grands bénéficiaires de la guerre en Irak et de l'augmentation sans précédent du budget militaire américain. Pas surprenant quand on sait que le Carlyle Group est très lié à la famille Bush, et aussi... à la famille Ben Laden.

    "La guerre globale a commencé: une guerre pour imposer la mondialisation".
    Un article de Michel Collon

    "Lois sécuritaires: le bruit des bottes se rapproche"
    "Ce début de XXIème siècle semble prendre son départ sous des augures totalitaires et ultra-sécuritaires. Les cauchemars de la science-fiction se rapprochent.

     "Quand l'état-major américain planifiait des attentats contre sa population"
    "En 1962, pour légitimer une guerre contre Cuba, l'état-major inter-armes des Etats-Unis avait envisagé des attentas terroristes contre sa propre population. Le document déclassifié présenté sur ce site révèle le plan de l'opération Northwood: une série d'attentats tuant des civils et des militaires pour mobiliser l'opinion publique contre Castro. L'état-major avait notamment planifié un attentat contre un navire de guerre et un détournement d'avion."

    "Le nouveau visage du monde: les Etats-Unis entre hyper-puissance et hyper-hégémonie".
    Un article du Monde Diplomatique, signé de son rédacteur en chef Ignacio Ramonet.

    Le jeu de cartes du régime Bush Les 52 personnages-clé de l'Administration Bush et de la nébuleuse néo-conservatrice.

    Non à la guerre.com  Une réunion d'articles en provenance de différents sites, avec des pages sur le 11 Septembre, ainsi que d'autres thèmes associés comme la défense des libertés, l'empire américain, le contrôle social…

    Petition pour juger George W. Bush devant la Cour Pénale Internationale de La Haye pour crime contre l'humanité.

     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique