• Adolf Schicklgruber

     

    Adolf Schicklgruber (Hitler) et la société Thule 
     

    Pour apporter un peu plus d'éclairage sur le "troisième Reich" entouré de mystère et sur le rôle joué par Adolf Hitler, je dois remonter un peu plus loin dans le temps. En tant qu'Allemands, nous sommes sans cesse assimilés au troisième Reich partout dans le monde et particulièrement après les dernières attaques contre les foyers de demandeurs d'asile politique. Cependant, peu de personnes connaissent les vrais motifs d'alors. On entend parler partout de la "doctrine de la race d'élite aryenne" et des "chambres à gaz pour les Juifs", mais personne ne connaît l'origine de ces faits. Dans les livres scolaires, on parle aux écoliers du méchant Adolf Hitler qui, soutenu par une propagande bien ciblée et par l'hypnose des masses, est, selon toutes les apparences, l'unique responsable de ces tragiques événements. Mais on ne leur raconte pas de qui il tenait son idéologie, on ne leur dit pas qui l'avait placé dans cette position et surtout par qui il était financé. Des livres qui auraient pu dévoiler ces choses furent volontairement soustraits par les Alliés et il fut même défendu de les lire.
    Cela a contribué aussi à maintenir jusqu'à nos jours un sombre voile de mysticisme sur le passé des Allemands. C'est pourquoi je pense qu'il est plus que nécessaire d'éclairer ce qui est resté dans l'ombre, même si les thèses des SS peuvent apparaître à plus d'un comme incroyables.
    Vous allez trouver ici "véritable matière " à discussion.

    Entre 1880 et 1890, beaucoup de personnalités et, parmi elles, quelques têtes des plus éminentes d'Angleterre se retrouvèrent pour former "L'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée" (The Hermetic Order of the Golden Dawn). Les membres du "Golden Dawn" était, recrutés, en premier lieu, dans la Grande loge de la Franc-Maçonnerie anglaise (loge mère) et dans l'Ordre des Rose-Croix.
    Le "Golden Dawn" était, en quelque sorte, à la pointe de la franc-maçonnerie ésotérique anglaise de cette époque et constituait son noyau le plus intime et le plus secret.
    Etaient, entre autres, membres :
    Florence Farr ; W.B. Yeats, prix Nobel de littérature ; Bram Stoker (auteur de Dracula) ; Gustav Meyrink (auteur des livres "Der Golem" et "Das Grüne Gesicht" ; Aleister Crowley (le magicien le plus connu des cent dernières années qui passa, plus tard, à la magie noire, fondateur de l'Eglise Thelema et franc-maçon du 33ème degré du Rite écossais), Rudolf Steiner (fondateur de l'anthroposophie, franc-maçon du 33ème degré du Rite écossais, dirigeant de la "Société théosophique" en Allemagne, grand maître de l'ordre des Illuminés "Ordo Templi Orientis", (OTO) et grand maître de la branche Mysteria Mystica Aeterna. Il quitta, cependant, plus tard le "Golden Dawn" pour divergences de vues.
    Steiner refusa d'accepter au "Golden Dawn" l'occultiste Trebisch-Lincoln, on le lui revaudra plus tard.

    En 1917, les personnes suivantes se rencontrèrent à Vienne : l'occultiste Le Baron Rudolf Sebottendorf, le disciple de Gurdjeff Karl Haushofer, l'aviateur de combat Lothar Waiz, le Prélat Gernot de la "Société des héritiers des templiers" (Societas Templi Marcioni) et Maria Orsitsch (Orsic), un médium de Zagreb. Ces personnes avaient beaucoup étudié les doctrines et les rituels du "Golden Dawn" et étaient particulièrement renseignées sur les loges secrètes asiatiques. Sebottendorf et Haushofer, en particulier, étaient des voyageurs expérimentés de l'Inde et du Tibet, très imprégnés des doctrines et des mythes de ces pays. Haushofer noua des contacts pendant la Première guerre avec une des plus influentes sociétés secrètes de l'Asie, celle des "Bonnets Jaunes". Celle-ci fut fondée en 1409 par le réformateur bouddhiste Tsongkhapa. Haushofer y fut initié et jura de se suicider si sa "mission" devait échouer. Suite à ces contacts, des communautés tibétaines se formèrent en Allemagne dans les années 1920.

    Lors de la réunion à Vienne, les quatres jeunes gens espéraient apprendre quelque chose sur les textes de révélations secrètes des Templiers ainsi que sur la confrérie secrète "Les Maîtres de la Pierre Noire". Le Prélat Gernot appartenait à la "Société des Héritiers des Templiers" qui, à ma connaissance, est l'unique vraie société templière. Il s'agit des succésseurs des templiers de 1307 qui se sont transmis leurs secrets de père en fils, jusqu'à aujourd'hui. Le Prélat Gernot leur aurait parlé de l'arrivée d'une ère nouvelle, du passage de l'ère des Poissons à l'ère du Verseau. On y échangeait sur le fait que notre année solaire correspondant au douze révolutions de la Lune est divisée en douze mois, de même que la révolution de notre soleil autour du gros soleil central (le "soleil noir dont parlent des anciens mythes) est divisée en douze parties. C'est tout cela, sans oublier la précession du mouvement conique de la Terre sur elle-même due à l'inclinaison de son axe, qui détermine les ères. Selon ces données, un "mois cosmique" dure 2.155 années, une "année cosmique" dure environ 25.860 années. D'après les dires des templiers, nous sommes non seulement au seuil d'une ère nouvelle (comme c'est le cas tous les 2.155 ans), mais aussi à la fin d'une année cosmique et au seuil d'une autre. Ayant accompli ses 25.860 années, la Terre reçoit les derniers faibles rayons de l'ère des Poissons avant d'entrer dans l'ère du Verseau au fort rayonnement. Elle quitte, selon la définition indo-aryenne, l'époque du "Kali-Yuga", ère du péché. Tous les changements d'ère ont conduit à des bouleversements politiques, religieux, sociaux et même géologiques de très grande ampleur. Cette phase de transformation de l'ancien vers le nouvel âge est désignée dans la doctrine de la Mésopotamie de "trois pas doubles de Marduk". C'est un laps de 168 années au milieu duquel est attendue sur Terre l'arrivée du rayon ILU, du rayon divin.
    On peut supposer que le sujet principal de la conversation entre les personnes mentionnées plus haut concernait les sous-entendus d'un passage du Nouveau Testament de Matthieu 21,43 où Jésus s'adresse au Juifs : "Le royaume de Dieu vous sera ôté et sera donné à un autre peuple qui produira les fruits."

     

    Le texte originel complet à ce sujet qui se trouve dans les archives de la "Societas Templi Marcioni" en parle de façon beaucoup plus claire : En fait, Jésus a dit concrètement de quel "autre peuple" il s'agit puisqu'il parle à des Germains qui servent dans une légion romaine et leur dit que ce sera leur peuple. C'était ce que Sebottendorf et ses amis avaient voulu définitivement savoir : le peuple germain, donc allemand, avait été missionné pour créer le royaume de lumière sur Terre. On avait annoncé que le rayon pénétrerait la Terre au mont Untersberg, près de Salzbourg.

    Fin septembre 1917, Sebottendorf rencontra les membres de la société "Les Maîtres de la Pierre Noire" au mont Untersberg pour recevoir le pouvoir de la pierre violet-noir, nom dont s'était inspirée la société secrète. "Les maîtres de la pierre noire", issus en 1221 de la société des Templiers marcionistes et dirigés par Hubertus Koch, s'étaient donnés pour but de combattre le mal dans ce monde et de participer à la construction du royaume de la lumière du Christ. Cette force sombre qu'il fallait combattre s'était manifestée dans le prétendu "Ancien testament" de la Bible comme "Dieu" à travers Moïse et d'autres médiums. Yahvé s'adresse ainsi à Abraham avec les mots hébreux : "Ani ha El Schaddai", traduit par "Je suis El Schaddai": "Le grand ange déchu (Schaddei El), le Satan" (Voir la traduction originale de la Bible, Genèse : 17,1).
    Sebottendorf avait trouvé réponse à sa question : Le Schaddai, le Dieu de l'Ancien Testament, était le grand corrupteur, l'adversaire de Dieu. Ses adeptes participaient donc à la destruction de la Terre, de la nature, des hommes. C'étaient les Hébreux, le peuple juif.
    Ceci a du plaire au Vatican, à voir absolument le film de Costa Gavras : "Amen", c'est un film choc, et pourtant... Costa Gavras à vraiment bien travaillé, il est étonnant de constater que ce film n'est pas resté longtemps à l'affiche... A voir aussi le chapitre de ce livre, Les sociétés secrètes : Et le Vatican ? C'est édifiant !!! Note du C.A.R.L.
    Jésus l'explique sans détours dans l'Evangile de Jean 8 : 30-45 quand il dit aux Juifs :
    "Ils (les Juifs) répondirent et lui dirent : "Abraham est notre père. Jésus leur dit : Si vous étiez enfants d'Abraham, vous feriez les oeuvres d'Abraham ; mais maintenant vous cherchez à me faire mourir, moi un homme qui ai dit la vérité que j'ai ouïe de Dieu : Abraham n'a pas fait cela. Vous, vous faites les oeuvres de votre père. Ils lui dirent donc : Nous ne sommes pas nés de la fornication ; nous avons un père, Dieu. Jésus leur dit : Si Dieu était votre père, vous m'aimeriez, car moi je procède de Dieu et je viens de lui ; car je ne suis pas venu de moi-même, mais c'est lui qui m'a envoyé. Pourquoi n'entendez-vous pas mon langage ? Parce que vous ne pouvez pas ouïr ma parole. Vous, vous avez pour père le diable, et vous voulez faire les convoitises de votre père. Lui a été meurtrier dès le commencement, et il n'a pas persévéré dans la vérité, car il n'y a pas de vérité en lui. Quand il profère le mensonge, il parle de son propre fond, car il est menteur, et le père du mensonge. Mais moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas."

    Beaucoup de gens demandent toujours naïvement : Pourquoi Hitler s'attaqua-t-il précisément aux Juifs ? J'espère que les lignes ci-dessus vous ont éclairés.
    D'après la Société Thule, d'où sont issus, plus tard, le DAP, le NSDAP, les SS, etc., le peuple juif missionné par le Dieu "Yahve" de l'Ancien Testament pour "créer l'enfer sur Terre" était la cause des guerres et des discordes sur Terre.
    Les gens de Thulé savaient pertinemment ce qu'il en était des systèmes bancaires juifs, c-à-d. de Rothschild, Rockefeller et compagnie ainsi que des Protocoles des Sages de Sion. Ils se sentaient mandatés, en accord avec la révélation de Sajaha, pour combattre ce peuple et particulièrement le système des loges juives et de leurs banques afin de créer le royaume de lumière sur Terre.
    (Quel délire! Comme quoi une mauvaise interprétation d'un texte (Sacré en l'occurrence) peut provoquer un désastre sans précédent, l'exemple est ici sans ampleur... Note du C.A.R.L, Emmanuël Xédah).

    (Comme vous pouvez le constater, ces hommes étaient tout autant incapables de s'attaquer aux causes, comme leur Maître Jésus-Christ le leur avait enseigné, et de transformer le monde par l'amour de soi, de la création et de son prochain (et le prochain peut appartenir à une autre race ou religion). Ils ont rejeté leur propre responsabilité et se sont déchargés sur un coupable, Satan. Leur haine les a rendus si aveugles qu'ils ne se sont même pas rendu compte qu'ils utilisaient les mêmes armes que le soi-disant Dieu satanique Yahve qu'ils voulaient combattre. Ces gens-là devaient, pourtant savoir que la paix ne s'obtient pas en faisant la guerre. Remarque de l'auteur.)

    La paix est le fruit d'un combat, non d'un sommeil, le combat se fait en soi-même, Jamais contre son voisin.

    "Que chacun pour son propre bonheur (intérêts propres), ne fasse violence à un autre."
    Bouddha

    Personne ne deviendra grand, ni ne s'élevera par la guerre

    Autour du Baron Rudolf Von Sebottendorf se forma un cercle qui passa de "l'ordre germain" à la "Société Thulé" en 1918 à Bad Aibling. Outre les pratiques du "Golden Dawn", telles que le tantrisme, le yoga et les méditations orientales, ils s'adonnaient à la magie, à l'astrologie, à l'occultisme, décryptaient le savoir des templiers et ils essayaient d'établir un lien entre ces domaines et la politique.
    La Société Thulé croyait, selon la révélation d'Isaïe, à la venue d'un Messie, "Le troisième Sargon", qui devait apporter la gloire et une nouvelle culture aryenne à l'Allemagne. Les membres les plus importants nommés par Dietrich Bronder dans son livre "Bevor Hitler kam" (Avant la venue d'Hitler) et par E.R. Carmin dans "Guru Hitler" (Le gourou Hitler) sont les suivants :

    1. Baron Rudolf Von Sebottendorf, grand maître de l'ordre
    2. Guido von List, maître de l'ordre
    3. Jörg Lanz von Liebenfels, maître de l'ordre
    4. Adolf Hitler, Führer, chancelier du Reich et chef suprême des SS
    5. Rudolf Hess, adjoint au Führer
    6. Hermann Göring, maréchal du Reich et grand chef des SS
    7. Heinrich Himmler, chef des SS du Reich et ministre du Reich
    8. Alfred Rosenberg, ministre du Reich et dirigeant des nationaux-socialistes
    9. Le Dr. Hans Frank, dirigeant des nationaux-socialistes et gouverneur général de Pologne
    10. Julius Streicher, grand chef des SA et dirigeant de la région de Franconie
    11. Le Dr. Karl Haushofer, général de brigade en retraite
    12. Le Dr. Gottfried Feder, secrétaire d'Etat en retraite
    13. Dietrich Eckart, rédacteur en chef du "Völkischer Beobachter"
    14. Bernhard Stempfle, confesseur d'Hitler et son ami intime
    15. Theo Morell, médecin personnel d'Hitler
    16. Franz Gürtner, chef de la police de Münich
    17. Rudolf Steiner, fondateur de la doctrine anthroposophique
    18. W.O. Schumann, Dr et professeur à la Faculté des sciences de Münich
    19. Trebish-Lincoln, occultiste et voyageur de l'Himalaya
    20. Comtesse Westrap
    et d'autres

    La Société Thulé se divisa, plus tard, en deux branches, la branche ésotérique (le mot grec esoteros signifie qui est à l'intérieur) dont Rudolf Steiner faisait partie, et la branche exotérique (exoteros en grec signifie qui est à l'extérieur) dont Hitler prit, plus tard, la direction. Certains auteurs affirment que les exotéristes auraient, entre autres, tenu des débats judiciaires et condamné des hommes à mort. En tout cas, Hitler fit poursuivre, plus tard Steiner et ses disciples et fit mettre à mort ceux dont il put s'emparer.

    Quelques-unes des doctrines capitales qui ont marqués fortement la société Thulé furent la religion germano-aryenne "Wihinai" élaborée par le philosophe Guido von List, la glaciologie du monde de Hans Hörbiger et le christianisme originel des adeptes de Marcioni qui s'oppose à l'Ancien Testament. Le cercle le plus intime s'était, en tout cas, ligué contre les Juifs du monde entier et contre la franc-maçonnerie et ses loges.
    Beaucoup d'auteurs prétendent, cependant, que la société Thulé aurait eu, en plus, une autre idéologie. Je ne veux pas vous la cacher même s'il ne s'agit pas forcément d'une réalité inébranlable.
    Que le lecteur juge !

    L'histoire de "THULE" en bref :

    "ULTIMA THULE" aurait été la capitale du premier continent colonisé par les Aryens. Celui-ci s'appelait "Hyperborée" et aurait été plus vieux que la Lémurie et l'Atlantide (continents engloutis, habités jadis par de grandes civilisations). En Scandinavie, il y a une légende autour de "l'Ultima Thule", ce pays merveilleux dans le Grand Nord où le soleil ne se coucherait jamais et où vivraient les ancêtres de la race aryenne.
    Le continent "Hyperborée" aurait été situé dans la mer du Nord et aurait été englouti lors d'une époque glaciaire. Lorsque le continent Hyperborée commença à s'enfoncer, les habitants se seraient mis à creuser des tunnels gigantesques dans la croûte terrestre avec machines incroyables et ils se seraient établis sous la région de l'Himalaya. Ce royaume souterrain a le nom d'"Agartha" ou "Agarthi", et sa capitale s'appelle "Shamballah". Les Perses appelèrent ce royaume souterrain "Ariana" ou "Arianne", le pays d'origine des Aryens.
    Le souverain de ce royaume serait "Rigden Iyepo", le roi du monde, et son représentant sur Terre serait le Dalaï-Lama. Haushofer était persuadé que ce royaume souterrain sous l'Himalaya était le lieu d'origine de la race aryenne.
    Le signe distinctif de Thulé aurait été la Svatiska aux branches tournées vers la gauche. Selon les dires de lamas tibétains et du Dalaï-Lama en personne, les gens d'Agarthi existent encore aujourd'hui. Le royaume souterrain, qui est bien ancré dans presque tous les enseignements orientaux, se serait répandu au long des millénaires sous toute la surface de la Terre avec des centres immenses.

    Et vous, chers lecteurs, n'en avez-vous jamais entendu parler? Non?
    C'est bien regrettable, car l'idéologie des dirtigeants allemands du Reich était, en fait basée sur le thème d'EL Shaddaï qui eut pour conséquence la pérsécution des Juifs, sur la révélation d'Isaïe, sur le savoir des templiers et peut-être aussi sur ce qui a été cité plus haut. Ces thèmes étaient sous-jacents dans toutes les actions entreprises, y compris dans le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale. Il y a deux façons de concevoir tout cela :
    Soit vous pensez que toute l'élite du troisième Reich avait l'esprit dérangé et qu'elle se droguait et vous ignorez tout de la chose. Soit vous vous donnez la peine de chercher si ces histoires ne contiennent pas une vérité.

    Ce n'est, cependant, pas en Allemagne que vous trouverez des livres sur le sujet puisque toute la littérature s'y rapportant a été radicalement éliminée par les Alliés.

    Mais nous n'en avons pas fini avec ces mystères. Comme je vais vous le démontrer, c'est en se référant à ces mythes que l'élite allemande du Reich passa à l'action.
    En octobre 1918, Sebottendorf donna la mission aux frères de loge Karl Harrer et Anton Drexler de former un cercle de travailleurs. Celui-ci devint, plus tard, le parti des travailleurs allemands, le DAP (Deutsche Arbeiterpartei). La revue de la société Thulé était le "Völkischer Beobachter" (l'Observateur du peuple). Il fut directement repris par le NSDAP qui se forma à partir de la DAP.
    En octobre 1918, le jeune occultiste et ésotériste ADOLF HITLER (qui s'appelait, en fait, Adolf Schicklgruber ; Hitler était le nom de jeune fille de sa mère) rentre dans le DAP, le parti de Thulé, et il est remarqué pour ses talents d'orateur. Trevor Ravenscroft décrit dans "Der Speer des Schicksals" (L'épée du destin) ce qu'a aussi rapporté un ami de jeunesse d'Hitler, Walter Johannes Stein qui devint plus tard, le conseiller du franc-maçon Winston Churchill, cet ami d'Hitler dit :
    "Hitler, déjà grand adepte du mysticisme à l'âge de 20 ans, essaya d'atteindre des niveaux de conscience élevés à l'aide de drogues. Par l'intermédiaire du libraire PRETZSCHE à Vienne, adepte du mysticisme germanique et de la doctrine de la race des maîtres aryens qui en découlait, Hitler se forgea les bases de sa vision future du monde et avec son aide, il fit usage du peyotl, drogue hallucinogène pour accéder à l'illumination mystique. A cette époque-là, Hitler eut aussi connaissance des "Protocoles des Sages de Sion", ce qui le renforça dans son aversion pour les Juifs."
    Il n'est pas étonnant qu'Hitler, dejà dépendant de drogues quand il était jeune homme, prît de forts narcotiques toute sa vie. D'après le journal de bord de son médecin personnel, Théodor Morell, Hitler reçut pendant les six ans que dura la guerre des injections de différents calmants, de strychnine, de cocaïne et de dérivés de morphine et d'autres drogues.

    Hitler fut engagé par le DAP, le parti de Thulé, comme orateur électoral et apprit, plus tard, à bien lire et écrire grâce à Dietrich Eckart, anti-bolchevique et frère de la société Thulé. Eckart fit de lui la personnalité que nous connûmes plus tard. Il l'introduisit dans des cercles munichois et berlinois, et Hitler adopta presque en totalité les conceptions de la société Thulé.
    En 1924, lorsque Hitler se trouva en prison à Landsberg à la suite du putsch munichois manqué, Haushofer passa plusieurs heures par jour avec lui à lui transmettre ses théories et ses projets. Il lui passa entre autres, le livre de Lord Bulwer-Lytton "The Coming Race" (La race à venir). La description de Bulwer-Lytton d'une race aryenne hautement développée qui vit sous terre est presque identique à celle dont nous avons parler.
    Haushofer et Rudolf Hess prirent en charge l'instruction politique d'Hitler. A Ladsberg, Hitler écrivit "Mein Kampf" en faisant un amalgame des théories de Haushofer, des pensées de Rosenberg et de la propagande politique. Rudolf Hess s'occupait de la formulation exacte et tapait le texte à la machine.
    L'influence de Karl Haushofer désigné comme le "grand magicien du troisième Reich" montre quel rôle jouèrent le mysticisme et l'occultisme dans le Reich. On prêtait à Haushofer le "don de prophétie", c'est la précision de ses prédictions qui lui fit bénéficier d'une ascension fulgurante dans les milieux influents occultes de l'époque d'avant-guerre en Allemagne.

    Nous allons nous rendre compte à quel point les dirigeants du troisième Reich prirent à leur compte "l'équipement" magique de la société Thulé.

    Le salut de Thulé "Heil und Sieg" (Salut et victoire) fut repris par Hitler qui le transforma en "Sieg Heil" Ce salut, en liaison avec le bras levé, est un rituel magique utilisé pour la formation de voltes. Franz Bardon a décrit en détail les voltes magiques et leurs utilisations.
    (Mais la première origine de ce salut remonte très loin dans le temps et est assez troublante : le fait de lever le bras droit en resserant les talons, à une autre signification : "Ainsi l'on salue les légions Célestes de l'Archange Michaël".
    Dans l'ouvrage qui traite sur les 72 Anges de la Kabbale, un symbole est attribué à chaque Ange, or pour l'Ange Elemiah, c'est une Svatiska qui lui est attribué. Note du C.A.R.L, Emmanuël Xédah.

    Franz Bardon, appelé aussi Frabato, fut, pour moi, le magicien allemand le plus connu (1909-1958). Hitler lui proposa des postes élevés dans le gouvernement à condition qu'il mette à sa disposition ses talents de magiciens pour l'aider à gagner la guerre. En outre, Bardon devait révéler à Hitler les adresses des 98 autres  "99èmes loges" répandues sur Terre. Lorsque celui-ci refusa de l'aider, il fut soumis aux pires tortures.

    Mais les Allemands ne furent pas les seuls à utiliser les rites magiques à des fins politiques. Le "signe de la victoire" des Anglais, signe avec les doigts écartés, ne fut connu jusqu'en 1940 que par les plus grands des initiés des hauts grades franc-maçonniques. Lorsque Winston Churchill, franc-maçon d'un grade élevé, craignit, en 1940, que l'Angleterre ne soit ensorcelée par le signe magique d'Hitler qui avait apparemment du succès (le salut hitlérien), son mentor en magie, le sataniste Aleister Crowley, lui conseilla de contrecarrer ce danger par le signe magique des doigts écartés.

    Les SS, appelés aussi "L'Ordre Noir" , n'étaient nullement un régiment de police mais un véritable ordre religieux avec une structure hiérarchique. Qui aurait pu penser que ce brutal parti nazi était un ordre sacré ? Une telle affirmation peut paraître ridicule après coup mais ce n'est pas la première fois dans l'histoire qu'un ordre sacré est responsable d'actes d'une atrocité sans nom. Les Jésuites, mais aussi les Dominicains qui dirigeaient l'Inquisition au Moyen-Age, en sont des exemples éclatants. Rappelons aussi que l'Ordre des Jésuites avait juré l'extérmination des Protestants.
    L'Ordre Noir était la manifestation concrète des conceptions ésotériques et occultes de la société Thulé. A l'intérieur des SS se trouvait une autre société secrète, l'élite, le cercle le plus intime des SS, les SS "Soleil Noir". Notre Soleil tournerait autour du soleil noir, c-à-d. d'un grand soleil central, le soleil Primordial qui est représenté par la croix aux branches isocèles. Cette croix fut dessinée sur les avions et les chars d'assaut du troisième Reich. Les templiers et les Rose-Croix et beaucoup d'autres anciennes loges l'emploient dans cette même optique.
    La société Thulé et ceux qui allaient devenir, plus tard, les SS "Soleil Noir" travaillèrent en étroite collaboration non seulement avec la colonie tibétaine à Berlin, mais aussi avec un ordre de magie noire tibétain. Hitler était en contact permanent avec un moine tibétain aux gants verts qui était désigné comme le "gardien de la clef" et qui aurait su où se trouvait l'entrée de l'Agartha.
    Le 25 avril 1945, les Russes découvrirent les cadavres de six Tibétains disposés en cercle dans une cave berlinoise, au milieu se trouvait celui d'un homme aux gants verts. On aurait dit un suicide collectif. Le 2 mai 1945, après l'entrée des Russes à Berlin, on trouva plus de 1.000 hommes morts qui étaient, sans aucun doute, originaires des régions himalayennes et avaient combattu avec les Allemands. Que diable faisaient donc des Tibétains à des milliers de kilomètres de chez eux dans des uniformes allemands ???

    D'innombrables jeunes hommes furent formés par le "Soleil Noir" pendant le troisième Reich, ils étaient consacrés dans le château fort de Wewelsburg et envoyés au Tibet pour y continuer à survivre et se préparer à affronter le grand combat final.
    D'après les dires de Franz Bardon, Adolf Hitler était aussi membre d'une loge "F.O.G.C." (ordre franc-maçonnique de la centurie d'or), connue, en fait, comme la 99ème loge. En ce qui concerne les 99èmes loges, il y en a 99 disséminées dans le monde et chacune est composée de 99 membres. Les membres des 99èmes loges sont aussi des dirigeants très influents dans l'économie et la finance et sont plus présents aujourd'hui que jamais, ils sont, à ma connaissance, le pire dangers ; à côté d'elles, le satanisme, auquel se réfère "l'église de Satan" d'Anton La Vey, dont on parle dans les médias, est bien inoffensif !
    Franz Bardon confirmait qu'Hitler et l'ordre de Thulé ne furent qu'un instrument entre les mains d'un groupe de magiciens noirs tibétains.

    Seul celui qui sait cela est en mesure de comprendre la phrase d'Hitler lors de son discours du 30 janvier 1945 :
    "Ce n'est pas "l'Asie centrale" qui sortira victorieuse de cette guerre mais l'Europe et à la pointe de celle-ci la nation qui, depuis 1.500 ans, s'est révélée comme la puissance prédominante capable de représenter l'Europe contre l'Est et qui la représentera aussi dans l'avenir : je parle de notre grand Reich allemand, la nation allemande !"
    Source : Extrait de "Hitler-Reden und Proklamationen 1932-1945", Discours et proclamations d'Hitler de 1932 à 1945, de Max Domarus.

    C'est à l'instigation de la société Thulé que s'est construit tout l'arsenal théorique et pratique du troisième Reich. Les banquiers internationaux leur fournirent les fonds. La terre d'où tout est sorti est toujours fertile puisque des rejetons de la société Thulé sont toujours vivants.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :