• Tunnel Boring Machine in Madrid

    Il existe une grande variété de tunneliers pouvant être utilisés dans des situations très diverses, chaque tunnelier étant conçu et fabriqué en fonction de la nature du sol (allant depuis la roche dure jusqu'à la terre aquifère molle) et de la géométrie de l’ouvrage à réaliser (diamètre, courbure, pentes). Il en existe certains qui sont pressurisés et qui peuvent donc être utilisés sous des nappes phréatiques, ceci afin de compenser la pression exercée par l'eau sur les parois de la machine. Par conséquent, les opérateurs travaillant dans le tunnelier sont soumis à des pressions élevées, et doivent subir des cycles de décompression avant de pouvoir retourner à l'air libre, tout comme les plongeurs.

       

    Le tunnelier assure plusieurs fonctions :

        abattage du terrain ;
        évacuation des déblais par différents moyens comme le marinage ou convoyeur (bande transporteuse) ;
        mise en place du soutènement (montage d'anneaux de voussoirs, béton projeté ou dans certains cas où la roche est bonne, on la laisse telle quelle).

    Lorsque le tunnelier a fini de creuser son tunnel, il peut creuser un court tunnel divergent dans lequel il est abandonné mais, dans la majeure partie des cas, il est récupéré (démontage dans le tunnel).

    Les tunneliers les plus spectaculaires sont souvent médiatisés à l’occasion des grands projets de génie civil, principalement dans le domaine des transports. Leur diamètre peut dépasser 10 mètres. Par exemple, Big Becky est un tunnelier de 14,4 mètres de diamètre pesant 4 000 tonnes qui a servi à creuser un tunnel long de 10,2 kilomètres dans le roc sous les chutes du Niagara. Il a complété son forage deux ans plus tard que prévu le 13 mai 2011 au coût de 1,6 milliard CA$1.

    Un tunnel peut être mis en œuvre pour la réalisation d'un réseau d’adduction d’eau, pour des égouts, l’enfouissement des lignes électriques à très haute tension… Ces types de réalisation ont des diamètres plus modestes. Pour les percements d’un diamètre inférieur à 1,5 ou 2 mètres on parle de microtunneliers.

    Sources : wikipedia
     


    votre commentaire
  • Fichier:Badge Lazar.jpg

    Robert Scott Lazar, ou Bob Lazar, né le 26 janvier 1959, est à l'origine des rumeurs d'activités extraterrestres autour de lazone 51. Il affirme avoir travaillé entre 1988 et 1989 en tant que physicien au « S-4 », un secteur de la zone secrète américaine située dans le Nevada. D'après lui, le S-4 était un lieu secret créé pour l'étude sur la rétro-ingénierie des vaisseaux extraterrestres. Il dit avoir vu neuf soucoupes différentes et a fourni des détails sur leur mode de propulsion. Cependant, la véracité de ses propos a été attaquée après que « les écoles dans lesquelles il affirme avoir fait ses études reconnaissent n'avoir aucune trace de lui, et que personne de la communauté scientifique n'a souvenir de lui »

    Lazar apparaît sur le devant de la scène pour la première fois en 1982, dans le Los Alamos Monitor. L'article, intitulé « Un homme de Los Angeles rejoint la jet-set - à 300 km/h », traite d'un dragster sur lequel Lazar affirme avoir travaillé avec l'aide d'un chercheur de la NASA. Le bolide était construit à partir d'un moteur de jet modifié et placé dans une voiture classique. Le journal présente alors Bob Lazar comme « un physicien travaillant au complexe de Los Alamos Meson ».

    En novembre 1989, Lazar est interviewé à Las Vegas par le reporter George Knapp pour la télévision locale KLAS-TV pour parler de son métier au secteur S-4. Dans cette interview, Lazar dit qu'il pensait, au début, que les soucoupes volantes étaient des appareils secrets de l'armée dont les vols d'essais étaient à la source de nombreux rapports d'observation par les civils. Au fur et à mesure de ses recherches et de la lecture de plusieurs documents, Bob Lazar parvient à la conclusion que les appareils étaient d'origine extraterrestre. Dans son témoignage, il explique s'en être rendu compte lorsqu'il monta à bord d'un appareil pour en examiner l'intérieur.

    Lazar explique que le carburant de ces soucoupes était l'élément atomique 115 (l'ununpentium). Selon lui, l'élément est une source d'énergie qui permet l'antigravité lorsqu'il est bombardé de protons et produit de l'énergie par antimatière. Lorsque l'intense champ d'interaction forte de l'ununpentium est correctement amplifié, l'effet antigravitationnel produit à grande échelle permet de créer une distorsion du continuum espace-temps qui permet de raccourcir les distance et le temps de voyage pour une destination voulue.

    Lazar affirme aussi avoir entendu des informations concernant la présence d'extraterrestres sur Terre depuis 100 000 ans. Les créatures proviendraient du système solaire Zeta Reticuli8.s

    Sources : wikipedia


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires