•  

    L'Opus Dei est t elle une société secrète ?

     

    Pour être feutré, à l'image de cette vénérable institution, ce n'en est pas moins un scandale qui secouait l'Eglise depuis la publication, le 12 janvier 1981, par le quotidien britannique The Times, d'un important dossier consacré à l'Opus Dei et alimenté par les confidences du docteur John Roche, professeur à l'université d'Oxford.
    Cet ancien « directeur » de la société pour la Grande-Bretagne, le poste le plus élevé dans la hiérarchie auquel peut prétendre un laïc, n'y va pas par quatre chemins. Pour lui, l'Opus Dei « est une Eglise dans l'Eglise qui, en dernier ressort, n'est loyale qu'à elle-même et psychologiquement dangereuse pour ses propres membres » (1).

     



    Il est vrai que l'Opus Dei a toutes les apparences d'une société secrète, même si ses porte-parole s'en défendent énergiquement et, si l'on en croit certaines confidences, ses objectifs seraient à la fois de contrôler l'Eglise et de s'assurer les postes clés économiques et politiques des principaux Etats du monde libre. De plus, sa doctrine à usage interne dégage un fort relent d'hérésie.
    Officiellement, la Société sacerdotale de la Sainte-Croix et de l'Œuvre de Dieu, autrement dit l'Opus Dei, a pour mission de rechercher la plénitude de la vie chrétienne par la sanctification des occupations quotidiennes profanes, élevées ainsi dans l'ordre surnaturel et exercées avec une totale liberté et responsabilité personnelles. Aux yeux de l'Eglise, c'est un « institut séculier », c'est-à-dire une association de prêtres et de laïcs pratiquant les trois vertus de pauvreté, de chasteté et d'obéissance comme les ordres religieux ordinaires, mais vivant librement dans le monde.

     

    Le fondateur de l'Opus Dei est un personnage ambigu, ancien avocat espagnol devenu prêtre, rédacteur dans un journal fascisant, José Maria Escriva de Balaguer y Aibas.
    Son but fut de redonner à l'Eglise une pureté qu'elle avait perdue. « On y trouve une véritable pourriture, écrivit-il dans un texte secret, et, par moments, on dirait que le corps mystique du Christ est un cadavre en décomposition qui pue. » Jugement à usage interne étonnant de la part d'un prêtre, qu'il déguise d'ailleurs à l'usage externe en écrivant dans Camino (Chemin) : « L'Opus Dei est né par la Grâce du Seigneur afin de remettre en mémoire aux chrétiens que Dieu, comme il est dit au Livre de la Genèse, a créé l'homme pour travailler. »
    Mgr Escriva de Balaguer s'inspira pour organiser sa société sacerdotale des structures de la Compagnie de Jésus, avec un conseil général, des conseils de régions, des centres locaux, etc. (2).
    A la base de l'Opus Dei se trouvent les « coopérateurs », qui ne font pas réellement partie de la société, mais qui la soutiennent par des dons et lui apportent leur aide dans la vie sociale, Ceux qui en sont jugés dignes deviennent des « surnuméraires » devant exercer leur militantisme dans leur milieu familial et professionnel, mais qui continuent à avoir une vie privée. Ils peuvent, par exemple, être mariés, tout en respectant une certaine chasteté conjugale. Les « agrégés », en revanche, sont tenus au célibat et sont tout entiers voués à la société, mais en conservant leur position sociale. Au sommet de la hiérarchie laïque se trouvent les « numéraires », appartenant à l'élite sociale ou intellectuelle. Ils font six années d'études théologiques, contrôlées par la société, et sont astreints au célibat. Au terme de ce délai de probation, ils prononcent des vœux perpétuels et vivent en petites communautés, consacrant leur existence à l'Opus Dei.
    Parallèlement à cette section masculine, il existe une section féminine dont les affiliées se divisent en « numéraires » dirigeant les foyers et les centres d'accueil, et en « numéraires auxiliaires » vouées aux tâches inférieures.


     

    Une troisième section coiffe le tout. Il s'agit de la Société sacerdotale de la Sainte-Croix, dont tous les membres sont des prêtres, qui dirigent en fait l'Opus Dei. Dans La France des sectes, Fanny Cornuault précise qu'ils « peuvent à l'occasion exercer un contrôle discret sur les agissements des membres et sont le trait d'union qui unit ceux-ci à leurs supérieurs hiérarchiques dont les dénominations adoptent une terminologie volontairement différente de celle de l'Eglise officielle : présidents, responsables, directeurs, maîtres de probation, moniteurs, etc.».

    L'Opus Dei, en dépit de ses structures particulières, ne se distinguerait pas des nombreux autres instituts religieux, confréries et sociétés sacerdotales. Mais la manière dont ces mêmes structures recouvrent des activités confidentielles en fait, qu'on le veuille ou non, une société secrète.
    Ainsi, le dossier publié par The Times révèle que l'appartenance à l'Opus Dei ne se fait que sur invitation et ne doit pas être révélée, même aux proches. Ces indiscrétions du docteur John Roche apportent aussi des précisions sur une apparente contradiction. Les affiliés prononcent en effet le vœu de pauvreté, mais on sait qu'il y a parmi eux de nombreux banquiers et grands industriels menant apparemment une existence luxueuse. Les statuts officiels prévoient qu'ils peuvent dans certains cas conserver l'usage de leurs biens temporels sous la direction d'un supérieur pour le bien de la société. Il est aussi précisé que, dans ce cas, ils doivent compenser ce manquement à l'esprit de pauvreté par des pénitences, mais on ignorait quelle était la nature de ces dernières.
    Or, révèle John Roche, ces mortifications, qui peuvent perturber le psychisme des affiliés, consistent à porter deux heures par jour, généralement sur la cuisse, une bande de métal aux pointes tournées vers l'intérieur, et à se flageller les fesses une fois par semaine avec un martinet pendant la durée de la prière Salve Regina.

     


    Cet aspect secret, autant que l'origine politique des fondateurs de l'Opus Dei, l'a fait suspecter longtemps par les autorités ecclésiastiques. Pourtant, la société fut officiellement reconnue par le Saint Siège en 1950 comme « premier institut séculier ».
    Mais il y avait déjà neuf ans que le gouvernement franquiste lui avait donné son approbation. Après avoir patiemment noyauté l'université, l'industrie et les milieux financiers, les technocrates de l'Opus Dei firent leur entrée en 1957 dans le sixième gouvernement du général Franco.
    Des compromissions dans des scandales financiers portèrent un certain coup à leur prestige et l'après franquisme vit diminuer leur influence politique. Toutefois, leur puissance dans l'économie espagnole demeure pratiquement intacte. C'est ainsi que le puissant trust Ruiz Mateos Sociedad Anonima, englobant plus de trois cents entreprises et vingt et une banques, est contrôlé par l'Opus Dei.
    Dans les autres pays, son influence est moins grande, mais elle est néanmoins réelle, même si elle s'exerce d'une manière occulte. Ses 75 000 affiliés, répartis dans 80 pays, représentent une force non négligeable, mais c'est surtout en Amérique latine et en Italie qu'elle peut prétendre à un rôle politique... ainsi qu'au Vatican.

     

    Les points de vue de Paul VI et de Jean-Paul II

    L'aggiornamento de l'Eglise, en effet, ne lui a pas été fatal, comme des observateurs l'avaient annoncé. Paul VI se méfiait de cet institut séculier d'un genre particulier cherchant toujours à s'affranchir des évoques et des hiérarchies nationales. Sans être formellement condamnée, la société était étroitement surveillée et son influence était presque nulle sur le gouvernement de l'Eglise.
    Tout a changé avec l'accession au pontificat de Jean-Paul II. Nul ne sait directement quel jugement l'ancien cardinal Wojtyla portait sur l'Opus Dei, mais les prélats qui lui étaient favorables, en particulier les cardinaux Palazzini, Oddi et Baggio, furent beaucoup plus écoutés qu'auparavant. Le cardinal Oddi a en outre été nommé par Jean-Paul II préfet de la congrégation pour le clergé. C'est un poste clé dans la mesure où il peut ainsi écarter les prêtres hostiles à la société et, au contraire, favoriser la carrière de ceux qui lui prêtent leur concours.
    De plus, selon le docteur John Roche, l'Opus Dei était mobilisé en vue de deux objectifs : d'une part obtenir la canonisation de son fondateur, Mgr Escriva de Balaguer, mort en 1975, et d'autre part, obtenir un statut spécial en tant qu'organisation laïque indépendante des synodes nationaux. Dans ces conditions, on peut voir dans les révélations du docteur Roche publiées par The Times une opération des ennemis de l'Opus Dei visant à mettre en doute l'orthodoxie de son fondateur et empêcher sa béatification.

     
    L'AUREOLE OU LE BUCHER ?

    Si l'on se fie aux révélations faites au Times par le docteur John Roche et si les textes extraits de la revue à usage Interne, Cronica, sont réellement authentiques, Mgr Escriva de Balaguer a eu des positions nettement hérétiques. Et, dans ces conditions, il est évident que son procès en canonisation ne pouvait pas aboutir. Ainsi, Cronica aurait écrit, à propos du fondateur de l'Opus Dei : « Au jour de l'épreuve, il fut trouvé fidèle. C'est pourquoi Dieu lui promit par serment de bénir toutes les nations en sa descendance, de la multiplier comme la poussière de la terre et d'exalter sa postérité comme les étoiles... » Or, cette comparaison est pour le moins sacrilège puisqu'elle est extraite de l'Ecclésiastique, XLIV, 20-21, où elle s'applique à Abraham.

     


    Selon The Times, plusieurs passages de Cronica affirment que « l'Eglise catholique s'est écartée de son chemin originel, et que le devoir de l'Opus Dei est de s'étendre dans le monde par tous les moyens ». Dans d'autres passages, la société est qualifiée de « corps mystique du Christ » alors que cette image est réservée à l'Eglise catholique.
    Par ailleurs, The Times ajoute que Cronica met à plusieurs reprises l'accent sur la doctrine de la filiation divine, en vertu de laquelle Mgr Escriva de Balaguer est devenu le véritable père sur la Terre de tous les membres de l'Opus Dei par la volonté directe de dieu.
    Enfin, suprême sacrilège, plusieurs articles de la revue font référence aux titres bibliques de « père » ou de « berger » pour qualifier indifféremment Dieu ou Mgr Escriva.

    J-L B

    (1) Le secrétariat de l'Opus Dei pour la Grande-Bretagne a violemment contesté ces révélations, les qualifiant de diffamations. « Le principal but des membres de la société, qui sont des citoyens catholiques ordinaires, est d'aimer Dieu autant qu'ils le peuvent », est-il précisé.
    Toutefois, le communiqué ajoute que l'Opus Dei «a horreur du secret » et qu'il n'est pas impliqué « dans des affaires politiques ou commerciales en Espagne ou ailleurs ». Ces deux derniers points sont des contre vérités qui ne font guère illusion. On peut lire avec intérêt sur ce sujet l'ouvrage de Jean Saunier,’L'Opus Dei’, publié dans la série « Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes » (éditions C.A.L., 114, Champs-Elysées, 75008 Paris). Voir également le dossier « Politique et sociétés secrètes» du même auteur.
    (2) Siège central et administration : 73, Viale Bruno Buozzi, Rome, Italie.
    Vive-postulat pour la France: M. l'abbé Vidal, 5, rue Dufrénoy, 75016 Paris.
    L'Opus Dei contrôle également de nombreux clubs, foyers culturels et maisons d'étudiants en France, ainsi que l'AC.U.T. (Association de culture universitaire et technique, 11, rue Saint-Dominique, 75007 Paris).

    NDLR : Cet article datant de 1981, nous ajoutons que le procès en béatification de Mgr Escriva, et sa procédure, reçurent l'approbation de Jean-Paul II. Ce dernier, le 06 octobre 2002, canonisa José Maria Escrivà de Balaguer.
    Pour information, nous citons également l’opinion de Juan Goytisolo :
    « Un saint fasciste et débauché. Le 6 octobre 2002 au Vatican, le pape Jean Paul II canonise José Maria Escrivá de Balaguer, fondateur de l’Opus Dei, sorte de maçonnerie catholique obsédée par la conquête du pouvoir. Cette canonisation express, la plus rapide de l’histoire de l’Eglise, soulève une forte émotion chez de nombreux catholiques qui connaissent le soutien apporté par l’Opus Dei aux régimes les plus réactionnaires, en particulier en Amérique latine, et les liens historiques unissant Mgr Escrivá et le général Franco, dictateur fasciste de l’Espagne. ».

     


    votre commentaire
  •  

    L'ORDRE DES CHEVALIERS DE MALTE
    Une influence sur la prise du pouvoir du nouvel ordre mondial

     

    L'Ordre est toujours officiellement souverain : il peut donc émettre des timbres, battre monnaie, faire des passeports, avoir des ambassadeurs. Mais c'est une souveraineté sans territoire et une souveraineté limitée : l'ordre n'est pas indépendant du Vatican!

    L'Ordre est toujours officiellement militaire, même s'il n'a plus d'armée! L'Ordre de Malte est toujours catholique : le grand maître a rang de cardinal. L'Ordre est avant tout hospitalier : cette fonction est aujourd'hui bien réelle et fait de l'Ordre de Malte le plus ancien organisme humanitaire : en 1999, il a fêté son 900e anniversaire. L'Ordre de Malte, c'est en fait la "Croix Rouge" catholique.



    La fête de l'Ordre de Malte a lieu le jour de la Saint Jean Baptiste, le 24 juin. Tous les ans, les chevaliers français se réunissent ce jour-là au château de Versailles. Jean Baptiste est en effet le saint protecteur de l'Ordre de Malte. Il existe d'autres ordres de Saint Jean ; ils ont tous la même croix dite de Malte.

    L'origine de l'Ordre est au monastère Sainte-Marie-des-Latins, fondé à Jérusalem au milieu du XIe siècle par des marchands amalfitains. Vers 1080, Gérard, supérieur du monastère crée un «hôpital» ou hospice, dédié à saint Jean, à côté du monastère. Le rôle de cet hospice est d'accueillir et de soigner les pèlerins chrétiens venus accomplir le «voyage de Terre Sainte». Jérusalem est alors sous domination musulmane. La première Croisade de 1099 fait passer la ville sous la domination chrétienne, mais renforce l'insécurité dans la région. Les frères hospitaliers, reconnus comme ordre monastique le 15 février 1113 par le pape Pascal II, deviennent vite des chevaliers hospitaliers.


     

    C'est le second ordre militaire de Terre Sainte après les Templiers fondés vers 1120. C'est le maître Hospitalier Raymond du Puy (mort vers 1160) qui transforme l'Ordre charitable en ordre militaire. Sur sa demande le pape Innocent II attribue aux Hospitaliers le drapeau à croix blanche en 1130 pour les différencier des Templiers qui portent la croix rouge.

    Hospitaliers et Templiers jouent alors, et ce jusqu'au XIIIe siècle, un rôle de premier plan sur l'échiquier politique du royaume de Jérusalem. En 1137, ils reçoivent de Foulques Ier, roi de Jérusalem, la garde de la forteresse de Bath-Gibelin ; en 1142 celle du krak des Chevaliers. Leur structure militaire et leurs places fortes ont fait des Hospitaliers une armée très efficace, mais n'hésitant pas à s'ingérer dans la conduite du royaume, formant à la cour un véritable «parti de la guerre». Parti de la guerre qui s'oppose aux «poulains» ces seigneurs francs nés en Terre Sainte, et plus favorables à une entente avec les musulmans.

    La puissance de l'Ordre vient avant tout de ses possessions en Occident. En effet, sa double vocation, militaire et monastique, lui attire les faveurs de l'aristocratie, qui se sent plus proche de ces moines-chevaliers que des institutions ecclésiastiques. Cela est particulièrement frappant dans le Midi de la France et dans la péninsule ibérique.

     

    LES DESSOUS DE L'ORDRE DE MALTE

     

    L'Ordre des Chevaliers de Malte est un des facteurs déterminants qui permettent de comprendre l'influence que le Vatican a su développer au cours de son histoire. Les chevaliers de Malte se définissent comme l'Ordre Souverain Militaire de Malte, ils ont joué un rôle prépondérant dans notre histoire moderne. C'est une organisation internationale, qui a des ramifications dans toutes les couches de la société, le commerce, la politique, les banques, les services secrets, l'Église, le monde de l'éducation, l'armée, la loge P2, l'ONU, l'Otan, etc. Cet ordre n'est pas la plus ancienne société secète, mais une des plus anciennes branches de la société secrète "Order of the Quest" JASON Society, qui existe toujours à l'heure actuelle. Le président de l'ordre de Malte est élu à vie, avec l'accord du pape. Les chevaliers de Malte ont leur propre constitution, ils ont juré de soutenir les membres du Nouvel ordre mondial qui soutiennent le pape. La plupart de ses membres sont membres du CFR et des autres organisations secrètes.

    L'Ordre des Chevaliers de Malte est un des facteurs déterminants qui permettent de comprendre l'influence que le Vatican a su développer au cours de son histoire. Les chevaliers de Malte se définissent comme l'Ordre Souverain Militaire de Malte, ils ont joué un rôle prépondérant dans notre histoire moderne. C'est une organisation internationale, qui a des ramifications dans toutes les couches de la société, le commerce, la politique, les banques, les services secrets, l'Église, le monde de l'éducation, l'armée, la loge P2, l'ONU, l'Otan, etc.

    Cet ordre n'est pas la plus ancienne société secète, mais une des plus anciennes branches de la société secrète "Order of the Quest" JASON Society, qui existe toujours à l'heure actuelle. Le président de l'ordre de Malte est élu à vie, avec l'accord du pape. Les chevaliers de Malte ont leur propre constitution, ils ont juré de soutenir les membres du Nouvel ordre mondial qui soutiennent le pape. La plupart de ses membres sont membres du CFR et des autres organisations secrètes.

     

     Grand Maître de l'Ordre de Malte avec le pape

     

    Dans les années 30, les chevaliers de Malte ont recruté le génénéral Smedley Butler, adin d' avoir une influence sur la prise du pouvoir à la Maison Blanche. Il était bien introduit dans la hiérarchie militaire, ce qui était un argument de première importance. Mais le général a vendu la mèche et a donné le nom des comploteurs. À leur tête se trouvait Raskob, un des fondateurs des chevaliers de Malte aux Etats-Unis et leur trésorier. Il était également président du conseil d'administration de la General Motors, le plus grand complexe industriel du monde. Il y a eu une commission d'enquête au Congrès, mais aucun des protagonistes cité n'a été condamné, Raskob non plus. Malgré le fait quel'on trouve ces informations dans les archives du Congrès, elle n'ont jamais été reprises dans un livre d'histoire ce qui montre bien l'étendue de l'influence de cette organisation.

    Il est intéressant d'observer les analogies entre le scandale de l'Irangate et ce complot des années 30. William Casey était un chevalier de Malte, et avec l'aide de George Bush, d'Anne Armstrong et de Ronald Reagan, il réussit affaiblir le conseil de surveillance des services secrets pour les Affaires étrangères de telle sorte que lui-même, Bush et North purent traiter leurs affaires en toute illégalité, sans être détectés. Ils avaient également élaboré un plan pour modifier la Constitution, ce qui fut révélé à la commission du Congrès. Mais le président du Congrès, le sénateur Daniel Inouye, de Hawaii, ne leur en tint pas rigueur.

    W. Casey a été chef de la CIA, membre du CFR et chevalier de Malte. Il était la tête pensante de la campagne électorale de Reagan, à la tête de la commission boursière et directeur de la banque du commerce extérieur pendant la présidence de Nixon. C'est Casey qui a organisé le financement des usines de poids lourds Kama en Union Soviétique, subvention à 90 % par le contribuable américain. Cette usine construisait des camions et des moteurs de chars pour les Soviétiques, elle était et est sans doute encore la plus grande usine de genre au monde. Elle produit plus de poids lourds que les usines de poids lourds américaines réunies. Casey a été assassiné plus tard...


    L'ORDRE DE MALTE AU LIBAN
    envoyé par jozecat

    Le Vatican a été infiltré par les Illuminati il y a fort longtemps et ce sont eux qui sont à la tête du vatican désormais. Le nom de ROMA, la ville où se trouve le Vatican, est le AMOR à l'envers. ROMA l'envers de l'amour, capitale de l'empire romain et du nouvel empire chrétien, le représentant de Dieu. C'est la ville des Illuminati par excellence. L'affirmation que le Vatican a été infiltré par les Illuminati et les Francs-maçons est renforcé par le fait que le pape Clément XII a édicté en 1738 une bulle qui précisait que tout catholique qui faisait partie de la franc-maçonnerie serait excommunié. Pour un croyant sincère, c'était une punition sévère. En 1884, le pape Léon XIII a fait une déclaration qui accusait la franc-maçonnerie d'être une société secrète, qui voulait "faire revivre les comportements et les coutumes des païens" et "établir le royaume de Satan sur terre".


    Pier Compton décrit dans son livre "La croix brisée", de façon précise, comment les Illuminati ont infiltré le Vatican. L'oeil qui voit tout à l'intérieur du triangle est un symbole luciférien utilisé abondamment par les responsables catholiques et jésuites. On le retrouve dans le logo du Philadelphia Eucharistic Congress de 1976, et sur un timbre du Vatican de 1978, avec la description symbolique de la prise de pouvoir réussie des Illuminati. Compton relate que l'oeil qui voit tout à l'intérieur du triangle était gravé sur la croix personnelle du pape jean XXIII. Il révèle de plus que des centaines de prêtres, d'évêques et de cardinaux sont membres de sociétés secrètes. C'est valable pour le secrétaire privé du pape, le directeur général de Radio Vatican, l'archevêque de Florence, le prélat de Milan, l'éditeur du journal du Vatican, le responsable de l'ordre des Bénédictins. Ces personnes sont celles qui sont connues en Italie, sans parler de ceux qui sont membres de la fameuse loge P2. Le premier ambassadeur américain au Vatican s'appelait William Wilson, il était chevalier de Malte. Son accession à ce poste était entachée d'illégalité et contraire à l'éthique, puisqu'il avait juré obédience au pape et qu'il ne pouvait donc pas être en même temps le représentant des États-Unis.

    Malgré l'embargo décrété contre la Libye par Ronald Reagan, Wilson s'est rendu dans ce pays et a rencontré de hauts responsables. Le State Department a toujours nié cette visite. L'embargo n'a pas empêché de grandes compagnies pétrolières américaines de faire des affaires en Libye. Une de ces compagnies, dont plusieurs membres sont chevaliers de Malte, était représentée par Peter Grace, son président. Wilson aurait dû être limogé après son voyage en Libye mais on le retrouve à la messe de Pâques papale à côté du ministre américain des Affaires étrangères, George Schultz, et sa femme. En langage diplomatique, cela signifie que son acte a été apprécié. George Schultz est évidemment membre du CFR, il est également membre du Bohemian Club et de la Bechtel Corporation, qui ont des liens étroits avec les Skull& Bones et les chevaliers de Malte. Myron Taylor, chevalier de Malte, était conseiller du président Roosevelt, John McCone, chevalier de Malte également, était celui de J. Kennedy. Il était aussi chef de la CIA au début des années 60. Robert Wagner, un autre chevalier de Malte, était conseiller de Jimmy Carter. George Bush a nommé Th. Medley, chevalier de Malte, au poste d'ambassadeur au Vatican.


    Pèlerinage de l'Ordre de Malte à Lourdes
    envoyé par Infos-Tarbes-Lourdes-65 

    Ronald Reagan a tenu un discours à l'assemblée annuelle des chevaliers. La plupart des membres de cette organisation profitent de l'immunité diplomatique, ce qui facilite grandement les opérations de l'Ordre. La colonne vertébrale des chevaliers de Malte est la noblesse. La moitié de leurs 10.000 membres appartient aux plus vieilles famillles d'Europe, ils renforcent ainsi le lien entre la Noblesse Noire et le Vatican. À la tête de la Noblesse Noire on trouve la famille qui a pu prouver son lien de parenté avec le dernier empeureur romain, les Habsbourg! Le Vatican a fondé dans le New jersey le centre Jean Paul II pour la prière et la recherche de la paix. C est Elmer Bost, mort en 1978, qui a légué la maison, par l'entremise de l'archevêché de New York. Bobst était multimillionnaire et dirigeant de la Warner Lambert Company. Les directeurs successifs du centre ont été Kurt Waldheim, ex-secrétaire général de l'ONU, impliqué dans les crimes de guerre nazis, Cyrus Vance, ancien ministre des Affaires étrangères sous Jimmy Carter, membre du CFR et de la TC, Clare Booth Luce membre des chevaliers de Malte, et Peter Grace, président des chevaliers de Malte aux États-Unis. Le centre fait partie du nouveau plan de paix papal qui doit contribuer à l'unification du monde. Voici les 3 principaux objectifs attribués au centre:

    1. Éducation et préparations des catholiques et de leurs enfants à accepter le nouvel ordre mondial.
    2. Devenir le siège du grand ordinateur de la paix, pour surveiller et trouver des solutions aux problèmes qui mettraient en danger la paix mondiale.
    3. L'ordinateur est chargé de trouver les solutions adaptées aux problèmes qui pourraient se poser.

     



    Les grandes nations ont donné leur accord et ont transféré une part de leur souveraineté au pape. Mais d'abord il faut instaurer ce nouvel ordre mondial. Il y a plusieurs indices qui montrent qu'il a vu le jour, en secret, le 19 janvier 1989. Comparons les enseignements de jésus avec les préceptes des Illuminati, et avec l'extrait suivant : le Vatican a confirmé publiquement à maintes reprises que le pape "est un fervent défenseur du désarmement, qu'il appuie l'élimination de la souveraineté des nations, qu'il est d'avis que les droits de propriété fonciers ne sont pas des droits légitimes et que seul, lui, est en mesure de décider ce qui est bon ou non pour l'humanité".

    Jetons un oeil sur le parcours de Jean-Paul II. Bill Coopers dans son livre "Behold a Pale Horse", écrit la chose suivante : "Au début des années 40, I.G. Farben engage un Polonais qui avait vendu du cyanure aux nazis. Ce vendeur avait même participé à l'élaboration du produit en tant que chimiste. Après la guerre, de peur d'être accusé de crimes de guerre, ce vendeur est entré dans l'Église catholique, il a été ordonné prêtre en 1946. Un de ses plus fidèles amis s'appelait Dr. Wolf Schmugner, celui qui a mis au point la campagne de vaccination contre l'hépatite B, entre novembre 1978 et octobre 1979, et entre mars 1980 et octobre 1981, à travers le Centre of Disease Control. Cette campagne a eu lieu à New York, à San Francisco et dans quatre grandes villes américaines, elle a sans doute contribuer à faire exploser le SIDA sur le continent nord-américain.

    Ce vendeur de cyanure est devenu le plus jeune évêque polonais en 1964, et après les 30 jours de régence de son prédécesseur assassiné, il est devenu le pape jean Paul II en 1978. Ce qui veut dire que 1990 était la bonne année, avec les bons dirigeants : l'ancien chef du KGB M. Gorbatchev, l'ancien chef de la CIA et membre du Comité des 300, George Bush, l'ancien vendeur de cyanure, jean Paul II , tous ensemble, composant la régence la moins en odeur de sainteté que l'on puisse imaginer sur le chemin du nouvel ordre mondial.

    "
    Le président américain George Bush et le président soviétique Gorbatchev sont arrivés hier sur cette île de la Méditerranée, pour une conférence au sommet qui commence aujourd'hui. Tous deux espèrent que cette rencontre scellera le début du nouvel ordre mondial". (New York Times, 1er décembre 1989).

    Il n'existe pas d'indices qui prouvent que Jean Paul II n'est pas lui-même membre des Illuminati. C'est lui qui a annulé la bulle contre les Francs-maçons, le 27 novembre 1983, et qui a permis à des catholiques de pouvoir à nouveau devenir membre d'une société secrète, sans craindre d'être excommuniés. Il a lancé un défi aux responsables mondiaux, en affirmant que les hommes avaient reconnu l'autorité absolue du Vatican en acceptant sans contester les décisions du Concile de Laodicée de 364 ap. J.C., qui avait fait du dimanche le jour du Sabbat. Le Sabbat est habituellement fêté le samedi.

    Le seul peuple qui s'est opposé à cette décision est le peuple juif, dont le Sabbat a toujours été fêté le samedi. C'est une des raisons qui font que le Vatican n'a reconnu l'état d'Israël qu'en 1993. Le Vatican n'accepte même pas le nom d'Israël. Il utilise toujours le mot Palestine en parlant d'Israël. Le 12 décembre 1984, le Los Angeles Times cite le pape : "Pour l'absolution de vos péchés ne vous tournez pas vers Dieu, venez à moi"!

    C'est un pur blasphème! Le pape se met au-dessus du dieu des chrétiens. Ainsi s'accomplit la prédiction de l'Apocalypse de Saint jean. Les Illuminati sont arrivés à l'un de leurs objectifs, mettre un des leurs sur le trône de "Saint Pierre". La prise de pouvoir au Vatican a été symbolisée par la tiare du pape qui a été offerte à la ville de New York en 1964.

    Nous ne pouvons pas passer sous silence les Bilderberger, car le prince Bernard Lippe-Biesterfeld des Pays Bas, le fondateur des Bilderberger, est la seule personne qui puisse opposer son veto à l'élection d'un pape au Vatican. Pourquoi? Parce que sa lignée, les Habsbourg, sont les descendants directs du dernier empereur romain. Le prince Bernard, dit-on, préside la Noblesse Noire.

    Il prétend être un descendant de la famille de David, donc de Jésus. Le cercle intérieur des Bilderberger est constitué de trois commissions, composées chacune de treize personnes, c'est donc un noyau dur de 39 Illuminati. Les trois commissions représentent les trois composantes des Illuminati : les Francs Maçons, le Vatican et la Noblesse Noire. Il convient d'ajouter que les Francs-Maçons ont été phagocytés par le Khasars, au moins depuis les Illuminés de Bavière d'Adan Weishaupt. Il faut savoir que la moitié des papes étaient circoncis, que l'on trouve le symbole du rite écossais de la maçonnerie, la croix inclinée à l'intérieur d'une couronne, dans beaucoup d'églises et que la Noblesse Noire est infiltrée par les juifs depuis le 17'ème siècle.

     

    votre commentaire
  •  

     

    La Société Secrète des Rose-Croix

     

    Nota: Les loges Lectorium rosicrucianum (Rose-Croix d'or) et l'Alliance Rose Croix ont été désignées comme des sectes par le rapport parlementaire français n°2468. L'Ancien et mystique ordre de la Rose-Croix (AMORC) est mentionné dans le rapport sur les sectes N° 1687 (10 juin 1999)

    Si, pour se renseigner sur la Rose-Croix, on va visiter des sites tels que http://www.rose-croix.org, http://www.amorc.asso.fr, ou http://www.rosicrucien.org, on est convié à adhérer au mouvement AMORC : "Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix". On nous explique que cette organisation remonte à la plus haute antiquité égyptienne ; qu'elle est en mesure de faire connaître une sagesse précieuse, communiquée jadis par des "maîtres" et transmise de génération en génération par des initiés. Parente de la Franc-Maçonnerie, la Rose-Croix serait plus ancienne que cette dernière. L'emblème de l'ordre est une croix portant en son centre une rose rouge. Il existe des "loges rosicruciennes" dans la plupart des pays du monde, de nombreuses publications rosicruciennes, et une "Université Rose-Croix Internationale". Il est recommandé de fréquenter une loge ; mais pour un débutant, une bonne partie de la formation peut être assurée par correspondance, en-dehors de tout regroupement. L'organisation se présente comme un mouvement fraternel et philosophique, mais non religieux. La page d'accueil du site "www.rose-croix.org". comporte cette devise : "Connais-toi toi-même et tu connaîtras l'Univers."


    Reportage sur la Rose Croix
    envoyé par natan62

     

    Le rosicrucianisme implique toute une série d'initiations occultes ; selon ses propres termes, il propose "un art de vivre pour le cœur et l'esprit", et promet à ses adeptes la connaissance des lois de l'univers et de la nature. Il leur promet aussi la pleine compréhension du sens de l'existence, l'éveil de leur créativité et de tout leur potentiel humain.

    Parmi les "membres illustres" qui auraient appartenu au mouvement, on trouve Pythagore, Platon, Aristote, Thomas d'Aquin, Copernic, Descartes, Leibnitz, Swedenborg, Balzac… Jésus, qualifié de "grand penseur", figure aussi parmi ces "membres illustres". Les rosicruciens précisent toutefois qu'il ne faut pas le confondre avec "le Christ", qui est pour eux "un être extrêmement évolué qui s'est incarné plusieurs fois et a connu plusieurs existences terrestres différentes". Ce faux "Jésus" n'est ni Dieu, ni Fils unique de Dieu ; il est un simple philosophe, qui prend place à côté de Mahomet, de Bouddha, de Lao-Tseu, et de Moïse. Cette doctrine n'a rien de nouveau ; elle existait déjà au premier siècle. Pour mettre les chrétiens en garde, l'apôtre Jean écrivait alors: "Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l'antichrist, qui nie le Père et le Fils. Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père." (1 Jean 2:22-23).

    Le rosicrucianisme est pour une petite élite, pour des "initiés". Le salut biblique est pour tous ceux qui s'approchent avec foi de Jésus le Messie, le Fils unique de Dieu, l'Agneau de Dieu, le Ressuscité qui a reçu de Dieu l'autorité suprême. Le salut biblique est pour tous ceux qui se reconnaissent pécheurs et se confient en Jésus seul pour être sauvés.

    Le rosicrucianisme enseigne que les êtres humains doivent passer par un grand nombre d'incarnations sur la terre pour parvenir enfin à être "absorbés en Dieu". Ils parlent d'une "illumination", d'une "fusion à jamais consciente dans le tout cosmique". La Bible, elle, nous enseigne : "il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement" (Hébreux 9:27).

    Le salut, d'après les rosicruciens, s'obtient par nos propres efforts, par un long travail pour se purifier soi-même de ses tendances mauvaises, afin d'atteindre si possible des "états supérieurs de la conscience", puis "l'illumination suprême". La Bible nous enseigne qu'il est illusoire et vain d'essayer d'améliorer nous-mêmes notre vieille nature ; la solution de Dieu est de nous appeler à nous repentir, de nous identifier à son Fils mort et ressuscité, et de faire de nous, par la foi, "une nouvelle création" en Christ. La Parole de Dieu précise bien :"Cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie." (Ephésiens 2:8-9). Le rosicrucien n'est pas hostile à l'expression "nouvelle naissance", mais elle n'a aucunement pour lui le sens que Jésus lui donne dans Jean 3: 5 : "Si un homme ne naît d'eau et d'esprit, il ne peut pas entrer dans le Royaume de Dieu". Pour un rosicrucien, il ne s'agit pas de mourir à nous-mêmes pour avoir part à une vie nouvelle et éternelle, la Vie de Résurrection de Jésus-Christ. Il s'agit simplement "d'éveiller les vertus de l'âme humaine : humilité, générosité, tolérance." Le rosicrucien ne voit aucunement la nécessité d'un Sauveur pour racheter l'homme et pour le remplir du Saint Esprit : le sacrifice par lequel Jésus a expié nos péchés n'a, dans ce système, aucune place, aucune raison d'être. Or la Bible nous enseigne : "Il n'y a pas de juste, même pas un seul" (Romains 3:10). "Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est dans le Christ Jésus. C'est lui que Dieu a destiné comme moyen d'expiation pour ceux qui auraient foi en son sang, afin de montrer sa justice." (Romains 3:23-25).

     

     

    Le rosicrucianisme enseigne qu'il est possible, dans certains cas, de communiquer avec des êtres chers qui sont décédés, "à condition de nous élever vers eux, et de ne pas les faire descendre vers nous". Ce ne serait plus, alors, du spiritisme ! La Bible dit clairement : "Qu'on ne trouve chez toi… personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits, personne qui interroge les morts. En effet, quiconque se livre à ces pratiques est en horreur à l'Eternel." (Deutéronome 18:11-12).

    Les rosicruciens voient dans la Bible un livre estimable, mais ils ne lui attribuent aucune autorité particulière. Elle a pour eux sa place à côté du "Livre des Morts" égyptien et des autres "grands textes sacrés de l'humanité". Le dieu des rosicruciens est partout, il fait partie de tout, il est "la Beauté incréée", "l'Intelligence Universelle", le "Grand Architecte", mais il n'est pas possible de le connaître. Le Dieu de la Bible, Lui, Se donne à connaître, par Sa Parole écrite, et par Son Fils Unique, la Parole Vivante.

    Pour les rosicruciens, il n'y a ni paradis, ni enfer, ni Satan. Leur philosophie, disent-ils, "intègre les principes fondamentaux du yoga". Il est important pour eux de cultiver "la pensée positive", car "la pensée est vibratoire et agit sur l'environnement". Il s'agit, chaque jour, de diriger des pensées positives vers le monde entier afin de "neutraliser les influences négatives" qu'on y rencontre. Cette philosophie-là est totalement incompatible avec l'Evangile du salut en Jésus-Christ, que l'apôtre Pierre résume ainsi : "Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés : et vous recevrez le don du Saint-Esprit". (Actes 2:38).

     

    La philosophie rosicrucienne recommande l'astrologie, pratique que le Dieu vivant condamne sans appel (Voir notamment à ce sujet Deutéronome 17:2-7, et Esaïe 47:13-15). Les rosicruciens pratiquent la "projection astrale", c'est à dire la sortie du corps en esprit, ils cultivent la "perception extra-sensorielle", la transmission de pensée, l'hypnotisme, l'alchimie, et bien d'autres techniques occultes. Sans exception aucune, la Parole de Dieu appelle ces choses : "des abominations".

    Certains rosicruciens voudraient conserver l'appellation de "chrétiens" ; mais il suffit d'être un tant soit peu renseigné sur la philosophie et les pratiques rosicruciennes pour comprendre qu'entre foi chrétienne biblique et rosicrucianisme, il y a incompatibilité totale. Il est absolument impossible d'être rosicrucien et chrétien en même temps. De plus, aucun vrai chrétien ne se laissera éblouir par cette prétendue "sagesse" rosicrucienne. Il sait bien qu'à moins de se repentir et de croire à l'Evangile, ceux qu'elle a séduits s'en vont vers "une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force" (2 Thessaloniciens 1:9). Un vrai chrétien ne sera ni séduit, ni impressionné par ce système philosophique ! En effet, la Bible lui révèle dès maintenant la splendeur éternelle du Fils Unique de Dieu, le Christ des Ecritures, le Messie d'Israël, "en qui sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance". S'il est vrai qu'aujourd'hui nous ne connaissons qu'imparfaitement, nous Le verrons un jour face à face, et nous connaîtrons comme nous avons été connus (1 Corinthiens 13:12). Quelle espérance bienheureuse !

     

    Sources

    : sites rosicruciens www.rose-croix.org, www.amorc.asso.fr , www.rosicrucien.org

    "La Bible et les Rosicruciens

    ", Ch. Bossert, Centre de Publications Evangéliques, 08 BP 900 Abidjan 08, Côte d'Ivoire.

    "Rosicrucianism — The Ancient and Mystical Order Rosae Crucis", article en anglais de Colleen Ralson, www.watchman.org/na/rosae.htm

     

     

    <script type=text/javascript> AC_FL_RunContent( 'type','application/x-shockwave-flash','data','player_flv_maxi.swf','width','437','height','336','movie','player_flv_maxi','allowfullscreen','true','flashvars','configxml=evolution.xml' ); //end AC code </script>

    Rose-Croix: l'enfer raconté

     

    Rose-Croix Sida
     

    Note d'info-sectes: Suite à des menaces sur l'auteur de l'article nous avons à sa demande supprimé le mot "secte" de cet article. Les loges Lectorium rosicrucianum (Rose-Croix d'or) et l'Alliance Rose Croix ont été désignées comme des sectes par le rapport parlementaire français n°2468 sur les sectes. L'Ancien et mystique ordre de la Rose-Croix (AMORC) est également mentionné dans le rapport sur les sectes N° 1687 (10 juin 1999)

    Je tiens à débuter mon histoire en vous disant que mon père était un homme bon. Un homme de qualité avec un emploi important, des études supérieures, des vêtements à la mode, des valeurs propres qu'il hurlait partout, un sens des affaires développé, une petite famille... Seulement, cet homme, blessé de toutes parts dans sa vie par des défaites familiales et une mère autoritaire, a laissé une secte s'emparer de son âme et il en est mort en 1993. 

    Il a connu les Rose-Croix vers 1984. Ardent adepte, il a voyagé dans plusieurs pays du monde et est devenu un des piliers de ce mouvement dans la région de Québec. J'ai souvenance avoir moi aussi participé à certaines cérémonies et plusieurs lectures, alors que dans mon jeune âge je faisais partie des portes-flambeaux. Adolescente, je crois avoir eu marre des suppositions et des idéologies et très tôt j'ai abandonné le cercle. Pourtant, mon père persistait dans ses croyances. Sa philosophie était devenue un mode de vie, où tous les soirs il pratiquait ses rituels Rose-Croix et chaque instant de sa vie fut alors consacré à sa secte Rose-Croix, délaissant femme et enfants.

    Un mois avant sa mort, en phase terminale depuis plus de deux ans, il m'a avoué mourir du SIDA, contracté lors d'un voyage Rose-Croix à San José vers 1984-1985. Lors d'une cérémonie avec d'autres adeptes, tous les membres s'étaient piqués à l'héroïne avec la même aiguille, afin de participer à un voyage astral. L'un d'entre eux avait le V.I.H et les symptômes du SIDA se sont développés dès le départ, faisant de lui la dernière victime du groupe. Il a cru aux Rose-Croix jusqu'au bout de son souffle et a accordé à cet Ordre chacune de ses pensées, mais aussi regrets... Après sa mort, nous avons participé à une cérémonie, la première de la sorte au Canada chez les Rose-Croix, et nous y avons vécu des choses étranges, inexplicables.

     

     

    Je tente de comprendre. J'écris actuellement notre histoire, qui ressemble plutôt à un roman moderne. Ma mère passe sa vie à ressasser le passé, à tenter de survivre et moi j'ambitionne parcourir la terre à crier cette historie afin de protéger le monde des gourous et des sectes qui laissent les hommes blessés et faibles croire à leurs idées saugrenues. Pour mon père, plusieurs questions demeurent entières : Étant donné que les Rose-Croix sont à la base de L'Ordre du Temple Solaire connu pour ses suicides collectifs, est-ce que l'événement de mon père était aussi un suicide collectif ? Un meurtre ? Puisque chez les Rose-Croix, la mort est l'ultime étape, quoi comprendre de la mort de mon père ?

    Je souhaite entendre et lire des témoignages de gens qui ont vécu l'enfer des sectes, ainsi que des réponses à mes questions

     


    Etre rosicrucien aujourd'hui
    envoyé par baglistv

     

    34 commentaires
  •  

    Scroll & Key la société secrète

    Scroll & Key est une société secrète de sénior basée sur le campus de l’université de Yale aux USA. Elle a été fondée par John Addison Porter et des membres de l’Alpha Delta Phi (voir société secrète lettre grecque) en 1841. Elle compte aussi plusieurs membres co-fondateurs, comme le Brigadier-General Theodore Runyon (1842) qui a participé dans la bataille de Bull-Run (1861), il est devenu maire de Newark au New Jersey et Ambassadeur en Allemagne. Les autres pères fondateurs incluent, Isaac Hiester (1842) qui était Congressman, Léonard Case (1842) et and William L. Kingsley (1843).

    La société est connue parmi les étudiants de Yale en tant que “Keys” (Clés), et fut incorporée sous le nom de la Kingsley Trust Association. Il existe plusieurs sociétés secrètes sur le campus de Yale, comme Skull & Bones, Berzelius et Book and Snake, mais la société secrète qui contrôle toute les autres sociétés à Yale est Skull & Bones aussi appelée la Fraternité de la Mort (en anglais: Brotherhood of Death).

     

     

    Tout les membres se réunissent le Jeudi et le Dimanche soir dans une Tombe sans fenêtre (chaque sociétés secrètes sur le campus de Yale ont une tombe différente.)

    Le symbole de cette société secrète est comme son nom l’indique (Scroll & Key): Parchemin & Clé.

     

    La tombe de la société secrète Scroll and Key

     

    Scroll & Key et Skull & Bones

    Toutes les 2 sont situées sur le campus de Yale et sont considérées sociétés secrètes séniors pour étudiants. Elles partagent les mêmes rituels et le même nombre de nouveaux membres par an. Scroll & Key est sans aucun doute pour la promotion d’un seul gouvernement mondial.

    Scroll & Key est la plus vieille société secrète sénior de l’université de Yale et de New Haven, mais elle est seulement l’ombre de Skull & Bones…

    Il est très dur de faire des recherches sur Scroll & Key, car les membres de cette fraternité savent bien garder le silence… Ce qui laisse la tache difficile aux rechercheurs.

     

    Notable members

     


    votre commentaire
  •  
    Article de CentrExNews.com

    Svali parle des sacrifices rituels chez les Illuminati, des relations avec les démons, et des changements de forme physique provoqués par les démons. Elle parle aussi de l'existence de preuves matérielles, et des points faibles des Illuminati. Elle insiste sur la nécessité pour les Chrétiens de faire quelque chose, notamment pour arrêter les sévices sur les enfants.

    L’original de cet article peut être consulté en anglais sur le réseau Internet, aux adresses suivantes :


    http://educate-yourself.org/mcsvaliinterviewpt9.html
    http://educate-yourself.org/mcsvaliinterviewpt10.html
    http://educate-yourself.org/mcsvaliinterviewpt11.html

    Cet article fait partie d'une série d'articles qui sont la transcription d'une série d'interviews exclusives réalisées par l'Editeur principal de CentrExNews, HJ Springer. Il a posé par e-mail à Svali un certain nombre de questions précises concernant les Illuminati en Amérique et dans le monde. Svali a exercé des responsabilités de formation au sein du groupe des Illuminati. Après sa conversion à Jésus-Christ, elle a décidé de témoigner, tout en désirant conserver son anonymat.

    Neuvième partie : Les sacrifices rituels. Les relations avec les démons. Les changements de forme physique.Questions : Svali, vous nous avez déjà parlé des sacrifices rituels. Vous avez parlé de sacrifices d'animaux. Pouvez-vous nous donner plus de détails sur ces sujets ?

    Réponse : J'ai horreur de rentrer dans le sensationnel en donnant des détails affreux, mais je vais en parler un peu.

    Tout d'abord, rappelez-vous que les Illuminati s'intéressent à six domaines principaux. Les sacrifices sont pratiqués au sein du "domaine spirituel". Mais le domaine spirituel n'est que l'un de leurs domaines d'action. Mon domaine était celui des Sciences. Je me moquais de ceux d'entre nous qui se spécialisaient dans le domaine spirituel. Pourtant, nous devions tous passer par certains rituels "spirituels", au moment de certaines fêtes spéciales. Mais je faisais tout pour y aller le moins possible. C'étaient toujours des choses horribles, grossières et brutales. Mais elles étaient considérées comme importantes.

    Dans la branche celtique de ce domaine spirituel, on croit que la puissance se transmet au moment où l'on passe de la vie à la mort. Les Illuminati ont donc certains rituels au cours desquels on attache un enfant, ou un adulte, et l'on saigne à mort un animal en le plaçant sur son corps. Ils croient que la personne attachée reçoit de la puissance, lorsque l'esprit de l'animal mort "entre" en elle. C'est déjà très traumatisant d'avoir un animal en train de saigner à mort sur votre corps ! Imaginez l'impression faite sur un jeune enfant, surtout si on le menace que c'est lui qui sera saigné à mort s'il parle !

    Je dois aussi vous parler de l'ouverture des "portails" pour entrer dans une "autre dimension". Je sais que cela ressemble à de la science-fiction, mais les Illuminati croient réellement qu'il existe d'autres dimensions spirituelles et que, pour passer dans l'une d'elles, il faut faire un sacrifice rituel important, juste pour "ouvrir le portail". En général, il faut sacrifier plusieurs animaux. J'ai aussi assisté à des sacrifices d'animaux faits pour être protégé des démons. On trace alors un cercle avec du sang, pour que les démons ne puissent pas pénétrer dans le cercle.

    Les Illuminati croient absolument à l'existence d'un monde spirituel. Depuis des centaines d'années, ils ont codifié leurs rituels, en s'inspirant d'antiques rituels occultes. Ils croient qu'ils peuvent contrôler ces puissances. Je crois qu'ils sont séduits (ce sont eux qui sont contrôlés).

    Ils font aussi des sacrifices lors de certaines fêtes annuelles. J'ai assisté à la mise à mort d'un animal, directement par la puissance de la pensée. Je ne peux pas expliquer ce que j'ai vu. J'ai aussi assisté à des sacrifices humains, mais ceux-ci sont très rares. Je crois que j'ai assisté à deux ou trois sacrifices humains en tout. Les autres étaient des mises en scène.

    Les Illuminati ne veulent pas sacrifier leurs enfants en général. Ils veulent que leur nouvelle génération grandisse et continue leurs pratiques. J'ai aussi entendu dire qu'ils achetaient des enfants dans d'autres pays pour les sacrifier, ou qu'ils enlevaient des SDF dans ce but, mais je ne l'ai jamais constaté moi-même.

    Le plus souvent, ce sont des animaux qui sont sacrifiés au cours de leurs rituels. C'est ce que j'ai pu constater. En raison de mes fonctions de formatrice principale, j'ai dû assister, mais très rarement, à des sacrifices humains. Ils sont rares, mais horribles. En général, les formateurs ne poussent pas les gens jusqu'à la mort, ils surveillent certains signes de stress. Leurs médecins savaient aussi utiliser certaines drogues nouvelles pour créer des états d'hébétude, et pour contrôler ou supprimer les signes de stress les plus évidents (accélération du rythme cardiaque et de la respiration, tremblements, dilatation de la pupille).

    Certains formateurs inexpérimentés pouvaient ne pas pouvoir observer ces signes, et laisser quelqu'un sombrer complètement. C'est quelque chose de terrible de "travailler" avec quelqu'un, et de le voir perdre définitivement la tête ! Ces gens deviennent alors des légumes, ou crient sans arrêt pendant des heures.

    Il nous fallait parfois "nous débarrasser" de ces "échecs" dans la formation, en leur injectant de l'air ou de l'insuline. On maquillait ensuite la mort en "accident mortel", ou on laissait leur corps brûler dans un incendie provoqué. Que Dieu me pardonne les quelques occasions où j'ai été directement impliquée dans de telles choses, et où j'ai été forcée d'agir. Aujourd'hui, je le regrette profondément. Certaines personnes pouvaient être aimables et sympathiques. En outre, le formateur lui-même savait que cela pouvait lui arriver aussi. Aussi s'efforçait-il de bien faire son travail.

    Tous les échecs étaient sévèrement punis. L'une de mes tâches de formatrice était de former les jeunes formateurs à utiliser les diverses drogues pour masquer les effets du stress, et à reconnaître les signes subtils de détresse. (Soupir !)

    Ces échecs sont-ils considérés aussi comme des "sacrifices" ? Je le crois, même s'il ne s'agissait pas alors de rituels proprement dits, car tout était fait dans des laboratoires, en blouse blanche et avec du matériel médical.

    Question : Svali, je voudrais vous poser une autre question. Certaines histoires circulent, disant que les Illuminati sont contrôlés par des extra-terrestres, en particulier par une race reptilienne venant d'une autre dimension. Qu'en pensez-vous ?

    Réponse : Ma réponse va sans doute faire des mécontents, mais je ne veux froisser personne ! Je n'ai jamais vu d'extra-terrestres. Mais j'ai assisté à certaines programmations mentales pour faire croire à des gens qu'ils avaient vu des extra-terrestres. Les Illuminati voulaient ainsi couvrir leurs expériences de programmation mentale, si jamais les victimes se rappelaient quelque chose. Aucun des hauts responsables que j'ai connus ne croyait en l'existence des extra-terrestres. Mais je ne leur ai jamais posé la question.

    Je crois personnellement que cette histoire de race reptilienne n'est en réalité qu'une manifestation de démons. J'ai aussi assisté à des changements de forme physique, sous l'influence des démons, et à d'autres choses semblables. Certains pourront me reprocher de croire à l'existence des démons, et que c'est aussi absurde que de croire aux extra-terrestres.

    Aussi voudrai-je rappeler ce que les Illuminati croient réellement. Ils savent qu'il existe des êtres spirituels ou surnaturels. Mais ils croient qu'ils peuvent les contrôler. Je sais que certains lecteurs me diront que les changements de forme physique n'étaient que des hallucinations provoquées par les drogues qui étaient absorbées au cours d'un rituel. Je laisse chacun décider de ce qu'il veut croire, en fonction des limites de son confort personnel. Mais je peux vous assurer qu'aucun extra-terrestre n'est venu visiter Washington ou San Diego quand j'y étais. En tout cas, je n'en ai jamais vu personnellement.Dixième partie : D'autres précisions sur les changements de forme physique provoqués par les démons.

    Question : Parlez-moi encore de ces changements de forme physique. J'en ai déjà entendu parler. Cela ne se produit pas seulement au cours des rituels ? J'ai entendu dire que certains hommes politiques pouvaient se déplacer dans l'espace. Quand vous dites que ces changements sont provoqués par des démons, parlez-vous de certains démons particuliers ? Se peut-il que ces "démons" soient en fait certains extra-terrestres qui influencent les Illuminati ?

    Réponse : Puisque vous parlez de changements de forme physique, je vais vous donner quelques informations supplémentaires. Mais je vous dirai aussi ce que je crois personnellement. Je ne peux m'empêcher ici de parler de certains aspects fondamentaux de ma foi chrétienne, quand on parle des démons.

    J'ai été élevée dans un groupe qui glorifie tout ce qui est démoniaque. Puis, il y a quelques années, je suis devenue Chrétienne. Je crois honnêtement que sans ma foi en Jésus-Christ, je n'aurais jamais pu sortir des Illuminati. L'une des raisons pour lesquelles je ne crains pas pour ma vie, quand je témoigne, c'est que je crois que Dieu est capable de me protéger.

    Son amour est à l'opposé de la cruauté et de la méchanceté que j'ai pu observer dans ce groupe. Sa compassion, Sa tendresse et Sa pureté infinies sont à l'opposé des ténèbres et des sévices sexuels qui accompagnent les cérémonies rituelles des Illuminati. Je crois que Dieu a pardonné mon passé. Je Lui ai sincèrement demandé Son pardon. Sans cela, je n'aurais jamais pu continuer à vivre, avec le souvenir de tout ce que j'ai fait subir aux autres, comme droguer des jeunes filles pour qu'elles se prostituent pour la secte, pour ne citer qu'un exemple.

    J'ai abandonné toute ma vie passée. Ce n'est qu'avec Christ que j'ai pu recevoir l'amour, le pardon et la guérison dont j'avais besoin. Mon âme était dégoûtée au plus haut point d'avoir vécu dans ces bas-fonds de la vie, et d'avoir vu de quelle cruauté les êtres humains étaient capables envers leurs semblables.

    Je crois certainement que les démons existent dans le monde occulte. Ils existent réellement. Ils sont organisés en hiérarchie spirituelle, hiérarchie que les Illuminati s'efforcent d'imiter sur le plan physique.

    Il y a des principautés, et des démons inférieurs. Ils contrôlent les portes d'entrée dans d'autres dimensions spirituelles, qui ne devraient absolument pas intéresser des êtres humains. Ces choses sont extrêmement destructrices.

    Les changements de forme physique se passaient en général au cours d'une cérémonie occulte. Ceux qui changeaient ainsi de forme s'étaient complètement livrés à l'activité des démons. Ces hommes se changeaient ainsi en animaux, pendant une certaine période de temps, ou en d'autres créatures hideuses, qui n'étaient absolument pas des extra-terrestres ! C'était l'activité des démons qui permettait à des êtres humains de révéler ainsi le domaine démoniaque, en déformant aussi ce qu'ils voyaient.

    J'ai aussi vu des gens devenir temporairement "aveugles" à cause de l'influence des démons. J'ai vu des animaux tués par une puissance spirituelle, quand plusieurs personnes faisaient un cercle et concentraient leur énergie pour tuer l'animal. Ces gens n'étaient pas des extra-terrestres. J'ai été élevée avec certains d'entre eux. Ma propre mère faisait cela. Elle n'était pourtant pas une extra-terrestre.

    J'ai moi-même parfois participé à de telles choses. Je ne suis pas une extra-terrestre, mais un être humain blessé.

    Je crois aussi que les démons peuvent avoir des relations sexuelles avec les humains, parce que le Livre de la Genèse en parle. Dieu interdit totalement cela.

    En fait, les alliances divines présentées dans la Bible sont à l'opposé des alliances ténébreuses pratiquées par les Illuminati. J'ai trouvé une source abondante de guérison quand j'ai vu, dans les Ecritures, comment Dieu considère notre monde, et de quelle manière Il agit envers le monde spirituel. C'est Lui qui aura le dernier mot. Il est en train de gagner le combat.

    Je vais vous raconter un rêve que j'ai eu il y a deux ans. Je me tenais dans une grande salle, circulaire, avec des rangées de sièges. Sur le mur, il y avait une grande représentation du monde, avec une guirlande. La salle était remplie de gens en robe longue. Je savais que j'étais devant le Conseil Mondial Suprême, celui qui gouvernera le monde quand le Nouvel Ordre Mondial sera installé. Ils me désignaient du doigt, me disant que j'avais trahi leur cause, et que je devais mourir.

    Les ténèbres et l'oppression qui régnaient dans cette salle étaient intolérables. J'étouffais dans cette atmosphère. L'un des dirigeants s'avança, et me dit que je devais mourir de la mort des traîtres, à moins de retourner au sein de la "famille".

    J'ai combattu la tentation diabolique de céder, pour sauver ma vie. Intérieurement, j'ai crié au Seigneur, et je Lui ai dit : "Jésus, sauve-moi !" Aussitôt, l'amour et la paix du Seigneur ont envahi mon cœur. Je n'avais plus peur. Je lui ai répondu : "Non, parce que vous êtes vaincus, même si vous ne le savez pas. Vous pouvez tuer mon corps, mais je sers un Dieu qui t'a vaincu, et qui a vaincu tous ceux qui sont dans cette salle".

    Je me suis réveillée à ce moment-là, remplie de joie. Vous comprenez pourquoi je ne crains aucunement de répondre à vos questions sur mon passé. Je crois en un Dieu qui est plus grand que tous les plans de ces hommes mauvais. Ils peuvent comploter autant qu'ils le veulent. Mais tous leurs plans seront finalement détruits.

    Demandez-moi donc tout ce que vous voulez, et je vous raconterai tout ce dont je me souviens. Cela ne me gêne pas de dévoiler ce que font ces gens. Je sais pourtant que je ne me fais pas trop d'illusions sur ce que le public en général fera de mes révélations.

    Je respecte votre désir d'enquêter, et votre ouverture devant toutes mes réponses. Mais ce que je peux vous dire, et toute mon expérience passée me l'a confirmé, c'est que j'ai vu des démons à l'œuvre, pas des extraterrestres ni une race reptilienne venant de l'espace ! Même si les extraterrestres existaient, je me demande s'ils pourraient être aussi méchants et cruels que les démons que j'ai vu agir, en particulier contre les Chrétiens attachés à la Bible.Onzième partie : Les preuves de l'existence des Illuminati et leurs points faibles.

    Question : Svali, avez-vous déjà publiquement raconté votre histoire, ou est-ce la première fois que vous le faites ?

    Réponse : Je n'ai jamais beaucoup parlé de tous les aspects démoniaques, parce que c'est un sujet controversé. J'ai déjà parlé de mes expériences à mon mari, à mon médecin, et à une amie proche. Je ne suis pas vraiment une "personnalité publique". Je me suis contentée de publier quelques articles sur le site Suite101.com, pour aider ceux qui voulaient sortir de cette secte.

    J'ai horreur du sensationnalisme, parce que cela nous écarte des vrais problèmes, en particulier du problème des enfants torturés et maltraités, et de la nécessité de faire cesser tous ces sévices. Que vous parliez de démons ou d'extraterrestres, l'important, c'est qu'il y a des gens remplis de méchanceté qui se servent des petits enfants, et qui tirent profit de leurs souffrances. C'est pour cette raison que j'ai témoigné contre les Illuminati.

    Question : Je suis certain que beaucoup de lecteurs vous diront qu'il ne s'agit que de science-fiction, et qui se demandent si tout cela est vrai. Ils aimeraient que vous leur donniez des preuves précises. Que leur diriez-vous ?

    Réponse : Je leur dirai : "Arrangez-vous pour assister à l'une de leurs cérémonies, et vous aurez plein de preuves !" Sauf que je ne souhaite réellement à personne d'assister à ces horreurs ! En outre, des êtres qui sont des esprits ne laissent aucune trace physique. Mais je pense qu'il est intéressant de constater que, tout au long de l'histoire, il y a des gens qui ont écrit des témoignages sur ces mêmes phénomènes. Se peut-il que tout ce qu'ils ont écrit soit faux ? Ces gens-là pouvaient-ils tous être des menteurs pathologiques, tout au long des siècles ? Si vous allez en Afrique, vous entendrez parler des sorciers qui changent de forme physique et qui se transforment en animaux. En Afrique, on ne parle pas de "dissociation de la personnalité" ! Vous pouvez interroger les gens, et ils étaient pleinement conscients quand ils ont assisté à ces choses !

    Cela se passe aussi en Amérique du Sud et en Asie. Comment ces choses peuvent-elles se passer de la même manière, dans le monde entier, dans des groupes qui n'ont aucun contact les uns avec les autres ?

    Les démons laissent-ils une trace, une marque, ou une preuve physique ? Je dis clairement : "Non !" Mais ils laissent une impression indélébile sur tous ceux qui ont assisté à leur action et à leur manifestation. On a gardé des témoignages écrits de ces choses, dès avant la période du Moyen Age.

    Je n'ai jamais pris de photos quand cela s'est passé. Les gens doivent donc se contenter des témoignages oraux. Qu'ils les croient ou non, cela m'importe peu en réalité. Je sais ce que j'ai vu.

    Question : Pour conclure cette première série d'interviews, pourriez-vous nous parler des points faibles des Illuminati ? Quels sont les domaines où ils sont vulnérables ? Y a-t-il un moyen de les arrêter ? L'humanité pourra-t-elle dire un jour : "C'est fini !"

    Réponse : Leur principal point faible est leur arrogance. Je crois l'avoir déjà mentionné. Ces gens pensent qu'ils sont intouchables. Cela peut leur faire commettre des imprudences.

    Le seul moyen de les arrêter, éventuellement, serait de faire en sorte que les Chrétiens prennent ce problème réellement au sérieux, et commencent à s'organiser pour empêcher les Illuminati de prendre complètement le pouvoir. Mais il faudrait un miracle pour cela. Il faudrait prier et être guidé par Dieu. Peut-être pourrait-on alors les arrêter. Je l'espère de tout mon cœur.

    Il faudrait aussi parvenir à arrêter la pornographie, la prostitution des enfants, et les trafics de drogues et d'armes, car ce sont les domaines où les Illuminati font le plus d'argent. Peut-être que cela les ralentirait, car cela les priverait d'une énorme source de profits. Mais je crois honnêtement que ce serait aussi difficile d'arrêter tout cela que d'arrêter les Illuminati eux-mêmes.

    Pour être honnête, je ne sais pas ce qui pourrait réellement les arrêter. J'ai témoigné contre eux pour tenter de les arrêter. J'ai été voir la police à plusieurs occasions, j'ai même donné mon témoignage vidéo au cours d'un procès. (J'avais été interrogée par cinq avocats, et cela avait duré trois heures). Je savais que mon ancien chef allait recevoir une copie de cette vidéo. J'ai même été tentée un moment de lui adresser un sourire et de lui faire un signe de la main, en disant : "Salut, Jonathan !". Mais j'ai pensé que je serais allée un peu trop loin.

    J'ai encouragé d'autres Illuminati à sortir, et j'ai aidé quelques survivants à s'en sortir, et à trouver un refuge quelque part. Je crois que nous devons tous faire quelque chose pour combattre les Illuminati, en laissant le Seigneur nous conduire. Comme j'écris facilement, c'est l'un des moyens que j'ai choisis pour lutter.

    Question : Avez-vous des commentaires à faire sur des sujets dont je n'aurais pas parlé, ou que vous voudriez vous-même aborder ? Sentez-vous libre de les faire.

    Réponse : Si vous aviez pu entendre les sanglots d'un enfant torturé, brutalisé ou violé par des adultes, ou les hurlements de terreur d'un enfant soumis à des sévices psychologiques, vous feriez n'importe quoi pour arrêter ces violences ! Ils utilisent des enfants qui n'ont parfois pas plus de trois ou quatre ans, pour tourner des films pornographiques. Ces enfants sont battus jusqu'au sang s'ils refusent. On force des petits qui commencent à peine à marcher à assister à des brutalités. On leur donne ensuite un fouet, en leur demandant de frapper eux-mêmes les victimes, sinon ils seront eux-mêmes fouettés. Souvent, les enfants hésitent, refusent de le faire, et les adultes présents frappent ces enfants, jusqu'à ce qu'ils obéissent. De grosses larmes coulent sur leurs joues, et ils font à contrecœur ce que les adultes leur commandent. C'est d'une cruauté insoutenable !

    Ils mettent un collier électrique autour du cou de petits enfants, et leur envoient une secousse électrique s'ils tentent de s'échapper. On les traite comme des animaux. Les adultes et les autres enfants qui assistent à cela se moquent d'eux et rient à gorge déployée. Ces pauvres enfants vont vomir dans un coin, de peur et de dégoût pour eux-mêmes.

    Ce sont des souvenirs que tous les survivants qui ont quitté les Illuminati gardent au fond de leur cœur. C'est pour cette raison que j'écris et que je témoigne contre ces gens, pour les dénoncer. Je prie de tout mon cœur pour qu'ils puissent être arrêtés. J'aimerais bien me débarrasser de ces souvenirs, mais ils sont là. J'aimerais bien ne plus avoir ces images gravées dans ma mémoire, mais elles ne partent pas.

    Question : Svali, accepteriez-vous de répondre aux questions des lecteurs, ce qui pourrait donner lieu à d'autres articles éventuels ? Je crois qu'ils auraient des questions à vous poser, probablement concernant certains détails de votre témoignage.

    Réponse : Je préfèrerais qu'ils vous envoient leurs questions, et que vous me les fassiez suivre. Je n'ai pas envie de recevoir des lettres d'injure ou de menaces ! Parce que les sujets que j'aborde prêtent à la controverse. Ce sont des choses considérées comme "politiquement incorrectes", dont on ne doit pas parler en général.

    Je suis certaine que certains me reprocheront de chercher à capter l'attention. C'est sûr que quand je parle à des étudiants, ou quand je donne des cours, les auditeurs sont captivés, et, en plus, c'est plus agréable pour moi ! J'attire déjà l'attention sur moi par les divers articles que je publie (sur d'autres thèmes que ceux que nous avons abordés !) En plus, je gagne de l'argent avec ces articles, ce qui n'est pas le cas quand je témoigne contre les Illuminati…

    Donc, soyez certains que je ne cherche pas à attirer l'attention sur moi. Ce que je veux, c'est dénoncer ces gens. Certains lecteurs me croiront, d'autres pas. Je l'accepte sans problème. Si certains ont envie de donner libre cours à leur incrédulité, cela les regarde. Mais je ne tiens pas personnellement à recevoir des injures et des malédictions. Car je reçois parfois des courriers comme cela, écrits par des gens bien mal élevés !

    J'ai deux diplômes universitaires. Il fallait bien que je les obtienne, parce que je faisais partie de cette secte. Ils ne laissent pas des ignares les diriger. Je ne rétracterai donc rien de tout ce que je vous ai dit ! Vous pouvez m'envoyer autant d'e-mails que vous le voulez avec les questions des lecteurs, et je me ferai grand plaisir de vous dire de quoi tous ces s….ds sont capables, et ce qu'ils sont. Je sais que j'emploie ici un terme qui n'est pas très chrétien, mais Dieu apprécie l'honnêteté, n'est-ce pas ? Je ne fais que les décrire tels qu'ils sont en réalité. Je sais que j'ai encore à progresser en matière de pardon, comme vous pouvez le constater !

    Question : Svali, merci d'avoir pris le temps de partager vos expériences avec nous. Je suis certain que ce n'a pas été facile ni agréable pour vous. Je vous souhaite le meilleur, pour vous et pour votre famille. Peut-être que beaucoup de gens liront ces articles, et les passeront à d'autres. Peut-être parviendrons-nous à faire cesser toutes ces atrocités, et ces mauvais traitements qu'on fait subir à des enfants. Peut-être parviendrons-nous à mettre fin un jour aux activités des Illuminati. Il n'est jamais trop tard. Merci beaucoup pour ces interviews, Svali.

    A141 Les Illuminati en Amérique (5/8)

    Article de CentrExNews.com

    A142 Les Illuminati en Amérique (6/8)

    Article de CentrExNews.com

    A143 Les Illuminati en Amérique (7/8)

    Article de CentrExNews.com

    A144 Les Illuminati en Amérique (8/8)

    Article de CentrExNews.com

    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires